Modern technology gives us many things.

Les étranges manies de Kim Jong-Un lorsqu’il voyage

Parmi ses quelques exigences, le chef d’état nord-coréen ne voyage jamais sans sa toilette personnelle et sa machine à faire des nouilles.

Après sa visite en Chine en mars, et sa rencontre historique avec le président sud-coréen en avril dernier, Kim Jong-Un a aujourd’hui accepté de rencontrer Donald Trump. D’après le quotidien sud-coréen Chosun Ilbo, le deux chefs d’états se seraient donné rendez-vous mi-juin à Singapour. Et si les voyages internationaux sont rares pour le chef nord-coréen, qui n’avait plus quitté son pays natal depuis sa prise de fonction en 2011, il a pourtant de nombreuses exigences.

Bouclier humain
Lors de son arrivée aux pourparlers de paix avec Moon Jae-In, Kim Jong-Un était escorté par une douzaine de gardes du corps soigneusement choisis pour leur forme physique, leurs capacités de tireur d’élite ou encore leur maîtrise des arts martiaux.

Cette impressionnante garde rapprochée a ainsi entouré en formation très serrée la voiture officielle du leader nord-coréen afin de le protéger de toute attaque extérieure.

Un train blindé très lent
Si la plupart des chefs d’état préfèrent voyager en avion, un moyen de transport bien plus sûr et plus rapide, Kim Jong-Un, lui, opte toujours pour le train. Comme son père et son grand-père avant lui, le leader nord-coréen effectue en effet ses trajets à bord d’un train privé blindé.

Selon le New York Times, trois trains blindés ont ainsi été réquisitionnés pour emmener Kim en Chine en toute sécurité le mois dernier: un premier servant uniquement à sa sécurité, un second, dans lequel il a pris place et un troisième pour ses gardes du corps et ses bagages. Comme l’a rapporté le Times, au vu de son poids, ce convoi exceptionnel composé de 90 voitures a plafonné à seulement 59 km/h.

Kim Jong-Un prêt à quitter la Chine à bord de son train blindé. © afp.
Jamais sans ma toilette personnelle
Pas question pour Kim Jong-Un d’utiliser les toilettes publiques lorsqu’il voyage. D’après Lee Yun-keol, un ancien membre de la garde rapprochée du dirigeant nord-coréen, ce dernier utilise uniquement sa “toilette personnelle” qu’il emmène à chacun de ses déplacements.

Pourtant, l’hygiène n’est pas sa préocuppation première. “Plutôt que d’utiliser des toilettes publiques, le chef de la Corée du Nord a une toilette personnelle qui le suit quand il voyage. Les excréments du leader contiennent des informations sur son état de santé, il n’est donc pas question de les laisser n’importe où”, a expliqué Lee Yun-keol au Post.

Pas n’importe quelles nouilles
Lors de sa rencontre avec le président sud-coréen Moon Jae-In, Kim Jong-Un a emmené sa propre machine à fabriquer des nouilles afin de préparer du naengmyeon, une soupe traditionnelle à base de nouilles faites de farine de sarrasin. Selon Vice News, ce plat a été préféré par le chef d’un célèbre restaurant de Pyongyang, l’Okryu-gwan.

Toujours une piste d’atterrissage à proximité
Bien que le leader coréen préfère voyager en train, il s’est tout de même offert un petit luxe dans le domaine de l’aviation. Selon le Telegraph, il aurait en effet ordonné la construction de cinq pistes d’atterrissage privées situées à proximité de ses multilpes palais et gares privées.

èSURè;BE

Les commentaires sont fermés.