Modern technology gives us many things.

Des personnalités mauritaniennes accusées de haute trahison

Le soi-disant ministre des affaires étrangères de la fantomatique « Rasd » Mohamed Salem Ouled Salek, a, sans toute honte bue, distribué des accusations de trahison à gauche et à droite à l’encontre de personnalités mauritaniennes ayant marqué de leur empreinte indélébile l’histoire de ce pays arabe.

Ainsi, les propos tenus par cette inénarrable « responsable », lors d’une conférence de presse, tenue à Nouakchott à l’occasion du 31ème Sommet de l’Union africaine (UA),  a mis tous les Mauritaniens en colère, en accusant à tort Dey Ouled Sidi Baba, Horma Ouled Babana et Fal Ouled Oumeir, de « traitres ».

«Mustapha Salama est un traître. Un certain nombre de personnalités mauritaniennes sont des traîtres. Des journalistes mauritaniens sont des corrompus à la solde du Maroc. La chaîne Al Mayadine est une vendue». C’est ce genre de propos que le soi-disant ministre des Affaires étrangères de la république fantoche du Polisario a tenu devant les journalistes à Nouakchott.

Dans son post diffusé sur Facebook, un journaliste de la chaîne Al Mayadine écrit que «le ministre des Affaires étrangères de la RASD a été déstabilisé par mes questions qu’il ne voulait sûrement pas que je lui pose. Il a commencé à lancer des accusations à mon encontre devant les journalistes. Il a mis en doute mon objectivité et m’a accusé, ainsi qu’un de mes confrères, de rouler pour le Maroc».

Le responsable du Polisario ne s’est pas arrêté là, écrit le même journaliste. Il a commencé, dit-il, à fourrer son nez dans les affaires intérieures de la Mauritanie, poussant l’outrecuidance jusqu’à accuser des personnalités mauritaniennes comme Fal Ould Oumeir, Ahmed Ould Horma et Dey Ouled Sidi Baba de trahison.

Ces propos ont attisé la colère des Mauritaniens. Certains ont considéré que ces déclarations auront des répercussions sur les relations entre la Mauritanie et le front séparatiste, tandis que d’autres ont demandé à ce que ce « responsable » sahraoui présente ses excuses et son mea-culpa pour avoir offensé les sentiments patriotiques des Mauritaniens.

D’aucuns parmi les internautes estiment fort que la reconnaissance par la Mauritanie de la pseudo Rasd est une décision « erronée » qui aura de « graves » conséquences par la suite.

Sous la pression de l’opinion publique mauritanienne, Mohamed Salem Ouled Salek à présenter ses excuses au peuple mauritanien pour avoir porté atteinte à un certain nombre de dirigeants de Chinguett. « Je présente mes excuses à tous ceux qui ont été outragés par mes propos », a-t-il déclaré à un support médiatique mauritanien. Mais le mal est déjà fait et en profondeur.

Ceci est la preuve irréfutable des desseins réels de cette poignée de pantins du régime algérien, qui présente un danger grandissant pour la région sahélo-saharienne. Heureusement que le ridicule ne tue pas.

Les commentaires sont fermés.