Modern technology gives us many things.

La Corée du Nord s’est “engagée à la dénucléarisation”

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un s’est rendu en Chine où il a rencontré le président de la République populaire Xi Jinping à Pékin, confirment des médias publics des deux pays. Les leaders se sont entendus pour approfondir les relations entre leurs régimes respectifs et Kim Jong Un s’est dit “engagé à la dénucléarisation” de la péninsule coréenne.

Le leader nord-coréen Kim Jong Un s’est rendu en Chine avec son épouse Ri Sol-Ju à l’invitation du président Xi Jinping de dimanche à mercredi. Il s’agit d’une visite non officielle, selon l’agence de presse officielle chinoise, Chine nouvelle (Xinhua), qui s’avère aussi être le premier sommet entre les deux dirigeants.

Resserrer les liens
Les leaders communistes se sont entendus pour approfondir les liens entre leurs régimes respectifs. Alors que les tensions dans la péninsule coréenne se “développent rapidement”, Kim Jong Un a éprouvé la nécessité “d’informer en personne (Xi, ndlr) de la situation dans un esprit de camaraderie et de responsabilité”, informe encore l’agence chinoise. “J’ai eu des discussions fructueuses avec (le président) Xi Jinping sur le développement des relations entre les deux partis et entre les deux pays, nos situations intérieures respectives, le maintien de la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne, et d’autres questions”, a encore observé le dirigeant nord-coréen cité par Xinhua.

Relâcher les tensions
Il a stipulé que la situation dans la péninsule, partagée avec la Corée du Sud soutenue par les USA, s’améliorait “alors que la Corée du Nord a pris l’initiative de relâcher les tensions et de proposer des pourparlers de paix”. Une détente diplomatique est en effet en cours avec Séoul et Washington, alors qu’un sommet intercoréen se profile, suivi d’une rencontre inédite entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

Paix et stabilité
“Notre position constante est de nous engager à la dénucléarisation de la péninsule, conformément à la volonté du défunt président Kim Il Sung et de l’ancien secrétaire général Kim Jong Il”, a déclaré à Pékin Kim Jong Un. “La question de la dénucléarisation de la péninsule coréenne peut être résolue, si la Corée du Sud et les Etats-Unis répondent à nos efforts avec bonne volonté, créent une atmosphère de paix et de stabilité tout en prenant des mesures progressives et synchronisées pour l’obtention de la paix”, a poursuivi le Nord-Coréen.

Relations sino-nord-coréennes
Le leader chinois a salué également que la situation dans la péninsule tendait à s’améliorer. “Nous voulons oeuvrer ensemble avec les camarades nord-coréens, en restant fidèles à nos aspirations originales et avancer ensemble pour promouvoir le développement de relations sino-nord-coréennes saines et stables, au bénéfice des deux pays et deux peuples, en apportant une nouvelle contribution à la paix régionale, à la stabilité et au développement”, a pour sa part affirmé Xi Jinping, cité par Xinhua.

Le premier déplacement connu d’un leader nord-coréen depuis 2011
L’arrivée d’un train spécial en provenance de la Corée du Nord lundi à Pékin avait alimenté des rumeurs ce week-end concernant la visite d’un haut diplomate du régime isolé, voire de son dirigeant. Le déplacement de Kim Jong Un est le premier connu hors des frontières du régime isolé nord-coréen depuis la mort de son père Kim Jong Il en 2011.

La télévision publique chinoise CCTV a diffusé des images de MM. Kim et Xi se serrant la main devant les drapeaux des deux pays.

Washington se félicite
La visite du leader nord-coréen Kim Jong Un en Chine est la preuve que “la campagne américaine de pression crée l’atmosphère appropriée pour des discussions avec la Corée du Nord”, a réagi mardi la porte-parole de la Maison Blanche.

La Chine a informé la Maison Blanche de la visite non officielle de Kim Jong Un à Pékin, où le leader du régime isolé a rencontré le président chinois Xin Jinping. Un message personnel de la part de ce dernier a été adressé au président américain Donald Trump, a précisé la porte-parole.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.