Modern technology gives us many things.

Corée du Nord: deux hauts fonctionnaires exécutés par Kim Jong-un

Deux hauts fonctionnaires, ont été exécutés par Kim Jong – Un. Cinq jours après les incidents survenus sur le site d’essai des missiles de la Corée du Nord. L’un des hommes a été tué après avoir endossé la responsabilité des défaillances survenues sur la base nucléaire de Punggye-ri, ayant conduit au report de la date d’un lancement de fusée.

Une source a déclaré au journal japonais Asahi Shimbun: « Il semble qu’il ait été blâmé car l’exploitation prolongée de l’installation nucléaire a repoussé la date du test à septembre alors qu’elle était initialement prévue pour le printemps. »

Il y a cinq jours, un haut fonctionnaire qui avait été décrit comme le «deuxième homme le plus puissant de la Corée du Nord» a disparu de la vie publique, suscitant des spéculations selon lesquelles il aurait lui aussi été exécuté par un escadron de la mort…

Selon nos sources, le premier homme exécuté serait le général Hwang Pyong, qui était l’officier militaire le plus ancien dans l’Etat d’ermite. Il y servait en tant que vice-maréchal après le chef suprême.

La victime la plus récente serait le directeur du Bureau 131, chargé de la construction du missile et des bases nucléaires de Kim.

En septembre, au moins 200 travailleurs auraient été tués lorsqu’un tunnel s’est effondré peu de temps après l’explosion d’une bombe H.

Il a été rapporté que la base nucléaire, située dans les montagnes nord-coréennes, est en train de se délabrer après avoir été frappée par des tremblements de terre et des glissements de terrain dus à des explosions nucléaires répétées.

Kim a exécuté plus de 340 personnes depuis son arrivée au pouvoir – et cela n’inclut pas les chiffres incalculables envoyés aux goulags ou aux camps de travail.

Afrikmag

Les commentaires sont fermés.