Modern technology gives us many things.

Les Congolais privés d’accès internet depuis deux jours

L’internet était toujours coupé mardi en République démocratique du Congo où les échanges de courriels et sur les réseaux sociaux ont été suspendus sur instruction des autorités dans la nuit de samedi à dimanche quelques heures avant des manifestations interdites et réprimées, a constaté l’AFP.

le ministre des Postes et Télécommunications, Emery Okundji, a indiqué à l’AFP lundi soir qu’il était « en réunion avec des opérateurs du secteur », ajoutant que « l’internet sera rétabli dans les prochaines heures ».

Courriels, SMS et réseaux sociaux
Courriels, réseaux sociaux et SMS étaient indisponibles dans la capitale Kinshasa à 9h30. Les services internet étaient également coupé dans les grandes villes (Lubumbashi, Kananga, Kisangani), d’après des correspondants de l’AFP. A Bukavu (est), des utilisateurs recevaient internet à travers des opérateurs du Rwanda voisin.

Injonction des autorités
Les autorités congolaises ont « instruit » les opérateurs de couper l’accès à internet dans la nuit de samedi à dimanche à la veille de marches contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila, a indiqué à l’AFP un responsable d’une société de télécommunication. La coupure a été effective autour de minuit.

Répression sanglante
La répression de ces marches par les forces de sécurité a fait six morts à Kinshasa, selon un bilan « provisoire » des Nations unies et de l’église. Ce bilan pourrait être pour plus lourd, de source onusienne.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.