Modern technology gives us many things.

Le bilan continue de s’aggraver dans la Ghouta

Au moins neuf civils ont été tués vendredi en Syrie dans les bombardements du régime sur la Ghouta orientale, enclave rebelle à l’est de Damas, a annoncé une ONG quelques heures avant un vote à l’ONU sur une possible trêve humanitaire.

Depuis dimanche, plus de 400 civils, dont près d’une centaine d’enfants, ont été tués dans les raids aériens et les tirs d’artillerie menés par le régime de Bachar al-Assad dans la Ghouta orientale, devenue un « enfer sur Terre » selon les mots du patron de l’ONU Antonio Guterres.

Nouveaux massacres
« Neuf civils ont été tués vendredi dans les tirs d’artillerie et frappes aériennes du régime syrien » et de son allié russe sur la Ghouta orientale, selon l’Observatoire syrien des Droits de l’Homme (OSDH). Cinq personnes, dont deux enfants, ont notamment été tuées dans les frappes aériennes sur Douma, la grande ville de la Ghouta, a précisé à l’AFP le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

426 civils tués, dont 98 enfants
Depuis dimanche, 426 civils, dont 98 enfants, ont péri dans les bombardements du régime, mais aussi de son allié russe, selon un nouveau bilan de l’Observatoire. « Le bilan pourrait être revu à la hausse », met en garde M. Abdel Rahmane. « Il y a de nombreux blessés dans un état critique et des victimes prises aux piège des décombres », a-t-il précisé.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.