Modern technology gives us many things.

Un bateau part de Gaza pour “briser le blocus” israélien

Un bateau partira mardi matin de la bande de Gaza afin de “briser le blocus” israélien imposé à l’enclave palestinienne depuis plus de dix ans, a annoncé dimanche le comité d’un mouvement baptisé la “Grande marche du retour”.

Les Palestiniens de la bande de Gaza, territoire coincé entre Israël, l’Egypte et la Méditerranée, se rassemblent depuis le 30 mars pour dénoncer le blocus israélien et exiger le retour des réfugiés palestiniens chassés de leurs terres en 1948 lors de la création de l’Etat d’Israël. Au moins 118 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens lors de ces manifestations.

“Grande marche du retour”
“Nous annonçons le départ du premier navire depuis la bande de Gaza vers le monde mardi prochain à 11h00. Le navire transportera un groupe de malades, des étudiants et des diplômés au chômage”, a annoncé dimanche le militant des droits de l’Homme et membre du comité d’organisation de la “Grande marche du retour” Salah Abd al-‘Ati qui n’a toutefois pas précisé la destination finale du navire.

Blocus israélien
Israël impose depuis plus de 10 ans un blocus terrestre, aérien et maritime à la bande de Gaza, gouvernée par le mouvement islamiste Hamas auquel l’Etat hébreu a livré trois guerres depuis 2008.

Trois Palestiniens tués dans une frappe de l’armée israélienne

Trois Palestiniens ont été tués dimanche dans une frappe de l’armée israélienne contre un poste d’observation du Jihad islamique dans le sud de la bande de Gaza, a annoncé le ministère de la Santé de l’enclave. Les trois hommes, Hussein al-Amour, 25 ans, Abdel Halim al-Naqa, 28 ans, et Marwan al-Amour, lui aussi 25 ans, ont été tués par le tir d’un char à l’est de Rafah, ville située dans le sud de l’enclave palestinienne, a indiqué ce ministère.

Membres des Brigades Al-Qods
En annonçant dans un communiqué le décès des deux premiers, le groupe ultra-radical Jihad islamique a indiqué qu’ils étaient membres de sa branche armée, les Brigades Al-Qods. Le troisième Palestinien est décédé ultérieurement de ses blessures. Le Jihad islamique est le groupe armé le plus puissant dans la bande de Gaza après le Hamas, mouvement islamiste palestinien au pouvoir dans l’enclave. Les deux sont alliés et ont combattu ensemble durant plusieurs guerres menées par Israël dans la bande de Gaza, dont la dernière date de 2014.

Communiqué de l’armée israélienne
L’armée israélienne a affirmé dans un communiqué que le char avait tiré en direction de la position du Jihad peu après que des soldats israéliens ont fait exploser un engin posé près de la barrière séparant Israël de la bande de Gaza et voué à cibler ses troupes. L’engin explosif était dissimulé dans une grande pince placée dans la clôture, a-t-elle précisé.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.