Modern technology gives us many things.

Attaque à l’ambassade de France à Ouagadougou: 4 assaillants neutralisés

Quatre assaillants ont été neutralisés dans l’attaque perpétrée vendredi à l’ambassade de France et à l’Etat-major des armées à Ouagadougou, indique un communiqué du gouvernement du Burkina Faso relayé par Le Monde. Aucun bilan n’est encore disponible. “Les unités spéciales des forces de défenses et de sécurité sont en opération”, précise-t-il encore vers 13h40.

Un correspondant de l’AFP sur place a entendu des échanges de tirs intenses et vu un véhicule, celui des assaillants selon des témoins, en feu sur la chaussée.

Des forces spéciales de l’armée se déployaient sur les lieux, a également constaté ce correspondant. Des hélicoptères survolaient le ciel de Ouagadougou.

“Attaque en cours à l’ambassade de France et à l’Institut français. Restez confinés là où vous êtes”, indiquait un bref message posté peu avant 11h GMT sur la page Facebook de l’ambassade de France.

Une heure plus tard, un autre message affirmait qu’il n’y avait “pas de certitude à ce stade sur les lieux visés”.

Cinq hommes armés auraient essayé de rentrer dans l’ambassade
Selon des témoins, cinq hommes armés sont sortis d’une voiture et ont ouvert le feu sur des passants avant de se diriger vers l’ambassade de France dans le centre de la capitale du Burkina Faso.

Selon une source à l’intérieur de l’ambassade de France, cinq hommes armés auraient essayé de rentrer dans l’ambassade sans y parvenir. Ils ont alors tiré sur l’ambassade avant d’entrer à l’État-major des Forces armées burkinabè.

Des forces spéciales françaises sont basées à l’aéroport de Ouagadougou.

D’autres témoignages ont fait état d’une explosion près de l’état-major des armées burkinabè et de l’institut français, à environ un kilomètre de cette première attaque, toujours dans le centre de la capitale burkinabè.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.