Modern technology gives us many things.

Arabie Saoudite : Le prince Mohammed Bin Salman accusé de meurtre par la CIA

La CIA a conclu que le puissant prince héritier Mohammed bin Salman est derrière l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, ont rapporté vendredi les médias américains, citant des personnes proches de l’affaire.

L’enquête américaine contredit directement les conclusions d’un procureur saoudien, qui a exempté le prince de toute implication dans ce meurtre brutal.

Mais le Washington Post, qui a publié l’article, a déclaré que la CIA avait découvert que 15 agents saoudiens avaient pris l’avion du gouvernement pour Istanbul et avaient assassiné Khashoggi dans le consulat saoudien.

Jamal Khashoggi, un journaliste du Washington Post, a disparu après son passage au consulat saoudien le 2 octobre pour obtenir des documents pour son mariage.

Dans ses articles d’opinion, Khashoggi s’était montré très critique à l’égard des politiques du prince héritier Mohammed bin Salman et de l’intervention de Riyadh dans la guerre au Yémen.

« C’est devenu le règne par un seul homme » avait confié M. Khashoggi à FRANCE 24 lors d’une interview accordée l’année dernière. Mohammed bin Salman a le contrôle de tout. Il crée un climat d’intimidation et de peur. Les Saoudiens sont réduits au silence. Ce n’est pas la recette d’une réforme en Arabie saoudite – et il doit faire quelque chose à ce sujet. »

L’Arabie saoudite – qui a rapidement rejeté les conclusions de la CIA – a changé à plusieurs reprises sa déclaration officiel sur le meurtre, niant tout d’abord avoir connaissance de l’endroit où se trouvait Khashoggi et affirmant plus tard qu’il avait été tué quand une dispute a dégénéré en une bagarre.

Dans la dernière version présentée jeudi, le procureur saoudien affirme qu’une équipe de 15 personnes chargée de ramener Khashoggi d’Istanbul avait fini par le tuer avant de démembrer son corps.

 

 

Afrikmag

Les commentaires sont fermés.