Modern technology gives us many things.

Antisémitisme: le « procès injuste et délirant » fait aux musulmans

La Grande mosquée de Paris a dénoncé lundi un « procès injuste et délirant » instruit aux Français musulmans par le manifeste contre un « nouvel antisémitisme » publié dimanche dans Le Parisien et signé par 300 personnalités.

« Le procès injuste et délirant d’antisémitisme fait aux citoyens français de confession musulmane et à l’islam de France à travers cette tribune présente le risque patent de dresser les communautés religieuses entre elles », écrit le recteur de la mosquée, Dalil Boubakeur, dans un communiqué.

« Radicalisation islamiste »
Publiée dans le Parisien, ce manifeste fustige l’essor d’une nouvelle forme d’antisémitisme alimenté par la « radicalisation islamiste » et responsable d’une « épuration ethnique à bas bruit » visant la communauté juive.

Une mise à jour du Coran?
Les signataires, dont l’ancien Premier ministre Manuel Valls et l’ex-président Nicolas Sarkozy, pressent notamment les autorités musulmanes de « frapper d’obsolescence » les versets du Coran qui appelleraient « au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants ».

Défense des musulmans
« Les citoyens français de confession musulmane majoritairement attachés aux valeurs républicaines n’ont pas attendu (cette) tribune (…) pour dénoncer et combattre depuis des décennies l’antisémitisme et le racisme antimusulman sous toutes ses formes », écrit M. Boubakeur.

Cesser « d’accabler l’islam »
Le président de l’Observatoire national contre l’islamophobie, Abdallah Zekri a, lui, condamné un débat « nauséabond et funeste » sur l’islam et appelé les signataires de la tribune à cesser « d’accabler l’islam et les musulmans ». « Des hommes politiques sur le déclin et en mal de reconnaissance médiatique ont trouvé dans l’Islam et les musulmans de France leur nouveau bouc émissaire », a-t-il déploré.

Les responsables musulmans joints par l’AFP n’ont pas contesté la réalité de l’antisémitisme en France mais ont tous rejeté la virulence des termes du manifeste et l’opprobre jeté, selon eux, sur l’islam.

« Non-sens »
« Cette tribune est un non-sens, un hors-sujet. La seule chose à laquelle on adhère, c’est qu’on doit tous être ensemble contre l’antisémitisme », a déclaré à l’AFP Ahmet Ogras, le président du Conseil du culte musulman (CFCM). « Dire que le Coran appelle au meurtre, c’est très violent et c’est une ineptie! », a estimé Tareq Oubrou, imam de la Grande Mosquée de Bordeaux (sud-ouest).

Statistiques trompeuses
Les actes antisémites ont reculé de 7% en 2017, pour la troisième année consécutive en France, selon les données du ministère de l’Intérieur. Mais cette baisse globale masque l’augmentation des faits les plus graves (+26% des violences, incendies, dégradations, tentatives d’homicide…).

La communauté juive, qui représente environ 0,7% de la population, est la cible d’un tiers des faits de haine recensés.

7sur7.be

1 commentaire
  1. Mayday dit

    Une mise à jour du Coran?
    Les signataires, dont l’ancien Premier ministre Manuel Valls et l’ex-président Nicolas Sarkozy, pressent notamment les autorités musulmanes de « frapper d’obsolescence » les versets du Coran qui appelleraient « au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants ».

    Quelle Insulte et quelle ignorance.
    Comment un ‘TEXTE’ qui administre l’ici-bas et l’au-delà jusqu’à ce ce le Créateur de toute chose dévoile sa face , peur être frappé d’obsolescence .
    J’invite ces deux messieurs et leurs semblables à méditer sur le témoignage d’un de leurs compatriotes:
    Le prophète Muhammd par Lamartine (Paris 1854)

    « Jamais un homme ne se proposa, volontairement ou involontairement, un but plus sublime, puisque ce but était surhumain : Saper les superstitions interposées entre la créature et le Créateur, rendre Dieu à l’homme et l’homme à Dieu, restaurer l’idée rationnelle et sainte de la divinité dans ce chaos de dieux matériels et défigurés de l’idolâtrie…

    Jamais homme n’accomplit en moins de temps une si immense et durable révolution dans le monde, puisque moins de deux siècle après sa prédication, l’islamisme, prêché et armé, régnait sur les trois Arabies, conquérait à l’Unité de Dieu la Perse, le Khorasan, la Transoxiane, l’Inde occidentale, la Syrie, l’Egypte, l’Ethiopie, tout le continent connu de l’Afrique septentrionale, plusieurs iles de la méditerranée, l’Espagne et une partie de la Gaule.

    Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l’immensité du résultat sont les trois mesures du génie de l’homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l’histoire moderne à Mahomet ?
    Les plus fameux n’ont remués que des armes, des lois, des empires; ils n’ont fondé, quand ils ont fondés quelque chose, que des puissances matérielles, écroulées souvent avant eux.
    Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d’hommes sur un tiers du globe habité ; mais il a remué, de plus, des idées, des croyances, des âmes.
    Il a fondé sur un Livre, dont chaque lettre est devenue une loi, une nationalité spirituelle qui englobe des peuples de toutes les langues et de toutes les races, et il a imprimé, pour caractère indélébile de cette nationalité musulmane, la haine des faux dieux et la passion du Dieu un et immatériel…

    Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d’idées, restaurateur de dogmes rationnels, d’un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d’un empire spirituel, voilà Mahomet. A toutes les échelles où l’on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ?… »

    Lamartine, Paris 1854

Les commentaires sont fermés.