Modern technology gives us many things.

Alpha Condé et ses 60 ministres!

A chaque jour suffit son ministre en Guinée. Alpha Condé a jugé bon d’ériger une directrice de cabinet à la Primature en ministre, ramenant le nombre total de personnes nommées avec ce titre à presque soixante.

Dans une économie exsangue et sous perfusion où un effort global est imposé aux populations par la hausse du prix du carburant pour faire face aux dépenses de l’Etat, rien n’est fait pour réduire le train de vie du même Etat. Bien au contraire…. Qu’on ne s’y trompe pas, un ministre en Guinée, ce n’est pas que les dix millions de salaires nets mensuels. Un ministre en Guinée, c’est au minimum, cent millions de tickets de carburant par mois. Un ministre, c’est parfois, la gestion opaque avec les DAF des milliards de francs guinéens logés dans les lignes budgétaires des départements ministériels, prosaïquement intitulées « dépenses diverses non ventilées » ou « prestations diverses » Un ministre en Guinée, c’est souvent des commissions ou retro commissions sur les marchés publics et les autres privilèges (voyages en classe affaire, passeport diplomatique, etc ). Faut-il rappeler que les dépenses des ministères et des institutions qui étaient 15 812 003 321 000 francs en 2017 ont connu une forte hausse pour être 20 115 542 568 000 francs guinéens en 2018, soit 33,33% d’augmentation.

 

Les commentaires sont fermés.