Modern technology gives us many things.

Alexandre Benalla licencié par l’Élysée et placé en garde à vue

Le parquet de Paris a placé en garde à vue Alexandre Benalla, un collaborateur du président Emmanuel Macron accusé de violences, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. La présidence française a également indiqué que M. Benalla serait licencié.

Alexandre Benalla est visé pour des faits de violences en réunion par personne chargée d’une mission de service public, d’usurpation de fonctions, de port illégal d’insignes réservés à l’autorité publique et de complicité de détournement d’images issues d’un système de vidéo-protection, a-t-on précisé de même source.

Dans un article mis en ligne mercredi soir, accompagné d’une vidéo, le quotidien Le Monde avait révélé que M. Benalla, chargé de mission à l’Elysée, s’était coiffé d’un casque des forces de l’ordre, avant de “s’en prendre à un jeune homme à terre pendant une manifestation”, à l’occasion du 1er Mai, suscitant l’indignation à travers l’échiquier politique. Une enquête avait été ouverte.

Trois policiers ont par ailleurs été suspendus à titre conservatoire pour avoir extrait des images de vidéo-surveillance de la Ville de Paris et les avoir transmises à Alexandre Benalla, a-t-on appris vendredi auprès d’une source proche du dossier.

Les trois policiers sont un contrôleur général, un commissaire et un commandant.

© reuters.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.