Modern technology gives us many things.

Alassane Ouattara au Gabon pour assister au New York Forum Africa

ado bongoLe Président ivoirien, Alassane Ouattara, est attendu samedi à Libreville, la capitale gabonaise, où il prendra part à la deuxième édition du New York Forum Africa.


A l’occasion de ce Forum, explique un communiqué de la présidence ivoirienne transmis samedi à APA, le Chef de l’Etat prononcera un discours sur le thème : ‘’Le chemin à suivre par l’Afrique, pour l’Afrique ».

Il assistera également, le lundi, à la cérémonie de baptême et de sortie de la 12ème Promotion des Officiers de l’Ecole d’Etat-Major de Libreville, dont il est le Parrain.

Un tête-à-tête entre Alassane Ouattara et son hôte, Ali Bongo Ondimba pour renforcer une vieille tradition d’amitié entre la Côte d’Ivoire et le Gabon est également au menu de cette visite. Alassane Ouattara qui regagnera Abidjan lundi, échangera enfin avec la colonie ivoirienne du Gabon.

Outre M. Ouattara, le New York Forum Africa, verra également la participation de sept chefs d’Etat, soit six de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) qui ont tenu un sommet extraordinaire vendredi dans la capitale gabonaise consacré à la crise en République centrafricaine, et le président sénégalais, Macky Sall.

A l’initiative de Richard Atthias, le New York Forum Africa se veut être le plus grand rassemblement annuel de toutes les générations de décideurs et d’experts appelés à collaborer à l’émergence d’une Afrique gagnante, innovante, prospère, autonome, stable, qui jouerait un rôle de premier plan dans le nouvel ordre économique mondial.

En 2012, le Gabon avait déjà accueilli ce forum qui réunit des dirigeants d’entreprises, des responsables politiques, des diplomates ainsi que des intellectuels et des journalistes pour discuter des opportunités d’affaires entre le nord et le sud.

Par ailleurs, un contre forum est organisé à Libreville par l’activiste Marc Ona, par ailleurs président de ‘’Publiez ce que vous payez (PCQP) » pour dénonce selon lui la dilapidation de l’argent du contribuable gabonais pour l’organisation de ce Forum.

Les commentaires sont fermés.