Modern technology gives us many things.

Abubakar Shekau a revendiqué les dernières attaques au Nigeria

Le chef historique du groupe jihadiste nigérian Boko Haram, Abubakar Shekau, a revendiqué les dernières attaques commises dans le nord-est du Nigeria dans une vidéo envoyée lundi à l’AFP, dans un contexte de résurgence des violences.

« Nous sommes en bonne santé et rien ne nous est arrivé », affirme le leader du groupe qui continue à semer le chaos dans toute la région du lac Tchad.

« Nous avons mené les attaques sur Maiduguri, à Gamboru et à Damboa. Nous revendiquons toutes ces attaques », a-t-il ajouté dans cette vidéo – la première depuis le mois d’août -, s’exprimant en arabe puis en langue hausa.

Les attentats-suicides, les raids sur les villages, les villes et les postes militaires se sont multipliés ces deux derniers mois.

Shekau, habillé d’une longue tunique blanche et d’un keffieh noir et blanc, apparaît fébrile et peine à lire ses notes, tenues dans un classeur bleu d’écolier.

Le conflit, qui a éclaté en 2009 sous le commandement de Shekau, a fait plus de 20.000 morts, plus de 2 millions de déplacés. Le nord-est du Nigeria fait face à une très grave crise humanitaire et alimentaire.

Le groupe est désormais divisé en deux factions rivales: celle d’Abubakar Shekau et celle dirigée par Abu Mosab Al Barnaoui, reconnue par l’organisation de l’Etat Islamique.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.