Modern technology gives us many things.

7 journalistes ont été enlevés au Yémen

Au moins sept employés de journaux ont été enlevés par des hommes armés à Aden, grande ville du sud du Yémen, a rapporté le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) en s’inquiétant des “risques” encourus par les médias dans ce pays.

Dans un communiqué publié lundi à New York, le CPJ a indiqué que les assaillants avaient fait irruption vendredi dans les locaux d’une fondation où sont imprimés le quotidien Akhbar al-Youm et l’hebdomadaire Al-Shoumou avant d’enlever au moins sept personnes. Ces journaux sont considérés comme proches des Frères musulmans.

“Les journalistes au Yémen sont confrontés à des risques partout”, a déploré Robert Mahoney, directeur adjoint du CPJ, en demandant la libération des personnes enlevées.

Les locaux de la même fondation avaient été la cible d’un incendie volontaire le 1er mars, selon le CPJ.

La guerre au Yémen, qui se poursuit depuis plus de trois ans, a donné lieu à des tensions et à des affrontements entre diverses factions à Aden, siège temporaire du gouvernement qui a été chassé de la capitale Sanaa. Des groupes séparatistes sont puissants dans cette cité portuaire.

Au moins 15 journalistes ont été tués au Yémen depuis 2015.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.