Modern technology gives us many things.

Non au référendum d’août 2017

Au pouvoir depuis 2009, le président Mohamed Ould Abdel Aziz dont le second mandat prend fin en 2019, a prévu une révision de la constitution par un référendum au mois d’Aout 2017 après un rejet de ses amendements par le sénat. Ce référendum intervient à un moment où la situation politique est tendue. Quelle est l’utilité de ce référendum si ce n’est encourager la déstabilisation du pays et la révolte  populaire ?

Après huit ans d’une gestion chaotique du pays, le président par ce référendum tente de modifier la constitution pour  briguer  un troisième mandat, peut être rester à vie au pouvoir et instaurer une monarchie à l’image de certains pays arabes.

Le mouvement Panafricain pour la renaissance, met le régime dictatorial en garde et rappelle qu’il sera le seul responsable de tous les troubles que ce coup d’état constitutionnel entraînera.

Nous appelons les populations, du Sud à dire non à cette mascarade et à œuvrer pour son échec par une campagne active . Aucun vote ne doit se faire dans le sud tant que les terres des noirs sont spoliées et les populations du SUD victimes du racisme et de l’arbitraire.
A nos activistes nous demandons d’user de tous les moyens pour que le régime raciste comprenne que le Sud n’est pas qu’un réservoir électoral. Nous rejetons toutes formes d’élections tant que les vrais problèmes ne seront pas posés.

Le Bureau exécutif du mouvement panafricain pour la renaissance.

Les commentaires sont fermés.