Modern technology gives us many things.

1.072 mineurs chinois évacués du Ghana

mineurs chinoisNANNING, 14 juin — Un total de 1.072 Chinois qui travaillaient dans des mines d’or au Ghana sont rentrés chez eux dans le district de Shanglin de la région autonome Zhuang du Guangxi (sud-ouest), a annoncé jeudi soir le gouvernement de Shanglin.

Les autorités ghanéennes ont arrêté 169 mineurs chinois à la suite d’une campagne de lutte contre l’exploitation aurifère illégale lancée au début du mois de juin. A l’issue de consultations entre des responsables des deux pays, les détenus chinois ont été libérés.

Plusieurs des mineurs arrêtés par les autorités ghanéennes pour exploitation illégale sont originaires de Shanglin.

Le gouvernement de Shanglin a indiqué dans un communiqué, citant un porte-parole, que la « ruée vers l’or » avait débuté en 2006. Il estime qu’environ 12.000 habitants de Shanglin ont travaillé jusqu’à présent dans les mines d’or au Ghana.

« Même s’ils me paient 50.000 yuans (8.115 dollars) par mois, je n’y retournerai jamais », a déclaré un habitant du village de Tanglong du bourg de Mingliang nommé Yang. Il est rentré du Ghana dimanche dernier.

Motivé par des histoires de rapides fortunes, M. Yang est parti travailler en tant que gardien d’équipements dans une mine d’or au Ghana. Il était payé 4.000 yuans par mois, un salaire bien plus élevé que ce qu’il gagnait en cultivant du riz.

Après avoir entendu parler de la campagne de lutte contre l’exploitation aurifère illégale des autorités ghanéennes, M. Yang et 24 habitants de son village sont rentrés immédiatement en Chine.

« C’est le chaos au Ghana. Je veux juste mener une vie tranquille chez moi », a-t-il confié.

Une équipe de travail, composée de membres du personnel des ministères chinois des Affaires étrangères, du Commerce et de la Sécurité publique, est arrivée mardi au Ghana pour discuter avec des responsables ghanéens des questions concernant les ressortissants chinois impliqués dans l’exploitation aurifère illégale.

Une autre équipe de travail du Guangxi est également arrivée au Ghana mardi pour assister l’ambassade de Chine dans l’évacuation des ressortissants chinois.

Les commentaires sont fermés.