Modern technology gives us many things.

Yahya Jammeh fait mieux que Macky : diplomatie, santé, culture…Le Sénégal derrière la Gambie

Qui est Macky Sall ? Le président d’un pays dit ‘historiquement’ démocratique.

Qui est Yahya Jammeh ? L’homme fort d’un pays classé dans la liste des nations privées de droits humains.

Mais un constat tout simple des derniers évènements dans certains domaines comme la Diplomatie, la Santé et la Culture nous donne un état positif de la Gambie et un autre sombre du Sénégal…Ce qui place le dictateur Jammeh devant le républicain Macky.

Diplomatie

goodluck yahya jammehEn 2013, la Gambie a abrité une seule réunion d’envergure internationale et plus importante que toutes les réunions sous régionales et régionales tenues au Sénégal. Les plus grandes crises internationales du moment qui captivent la communauté internationales sont celles de la Centrafrique et du Soudan du Sud. Un communiqué de l’AFP nous donne un aperçu : « Une réunion d’urgence des chefs d’Etat africains consacrée à la situation en République centrafricaine et au Soudan du Sud, deux pays où les combats ont fait rage au cours des dernières semaines a eu lieu  hier lundi 29 décembre 2013 à Banjul (Gambie). Cette réunion de l’Union Africaine va mettre l’accent sur la nécessité d’une réaction urgente de l’UA afin de mettre un terme à la violence inter communautaire en RCA, où des milliers de personnes ont été tuées depuis le début de la crise au mois d’août».

Et cette grande rencontre capitale pour les peuples centrafricains et soudanais se passe en Gambie, pays du dictateur Yahya Jammeh qui bafoue encore les droits humains.

Pendant ce temps, depuis le début de l’année 2013, le Sénégal patauge encore et encore dans la traque des biens mal acquis et l’impartialité d’une justice qui fait douter la communauté internationale sur la nature de la démocratie sénégalaise.

Santé

Au Sénégal, Macky parle de Couverture Maladie Universelle mais oublie les diabétiques et les insuffisances rénaux qui meurent comme des mouches depuis que le Président du Mouvement des Insuffisants Rénaux du Sénégal (MIRS), El Hadj Hamidou Diallo, a annoncé des faits qui frisent l’impensable : ‘’Il y a déjà eu 65 morts parmi les insuffisants rénaux depuis que des américains ont ouvert un centre de dialyse nommé AMERICARE/VILLE DE DAKAR. 65 malades sont morts car les machines contenaient de l’Aluminium qui était transmis dans le sang des malades ».

macky cmu 1Et l’Etat de Macky Sall est resté muet face à cette à cette accusation. Xibaaru avait publié d’ailleurs un article avec le lien suivant : ‘’Des hommes vont mourir au Sénégal dans 6 mois par la seule faute de…Khalifa Sall’’

Et pour couronner toute les imperfections de son régime, le pays en ce 31 décembre manque de sang. La banque de sang observe une pénurie et un mouvement de grève de son personnel (voir article suivant). Et sur un autre registre, le président Macky Sall tarde toujours sur la loi anti tabac.

Mais du côté de Banjul, tout s’accélère.

« Le Président Yaya Jammeh ne veut plus voir un seul fumeur dans son pays. Son gouvernement vient encore de doubler les taxes sur le tabac, pour en réduire la consommation croissante. La taxe imposée exclusivement sur les produits du marché intérieur, notamment sur les produits du tabac, sera portée à presque 99%. Elle passe ainsi de 5 à 9 Dalasis par paquet en début janvier 2014. Dans la même perspective, le taux des taxes environnementales sur le tabac va connaître une hausse et passera de 0,2 à 2,10 Dalasis par paquet. Les taxes sur les produits du tabac autres que la cigarette et qui sont sans emballage seront rechaussées à environ 300%, soit de 37,50 à 150 Dalasis par kilogramme. De même, le taux des taxes environnementales sur ce genre de produit passera de 75 à 100 Dalasis par kilogramme » C’est ce qu’a laissé entendre le ministre gambien des Finances et des Affaires économiques, lors de son face-à-face avec les députés pour le vote du budget de son département. Et toujours selon le ministre des Finances et des Affaires économiques « les nouvelles augmentations « devraient impulser d’énormes progrès dans la réduction de la demande de tabac ».

Et ce n’est pas encore fini avec les mesures prônées par Yahya Jammeh. Suivez la suite du communiqué lu à la télévision gambienne : « Par contre, le gouvernement va, dans les prochains jours, s’attaquer aux prix de l’alcool qui pourraient connaître à leur tour une hausse pour diminuer les risques d’alcoolisme».

Et au Sénégal, toujours le statut quo pour cause de traque des biens mal acquis et de l’impartialité de la justice à 2 vitesses.

Sport et culture

Plus rien va en sport, en culture au Sénégal. En fait le Sénégal n’a rien. Dans le dernier classement FIFA établi le 19 décembre dernier, l’équipe du Sénégal est certes mieux classée devant la Gambie mais les Lions stagnent et ne bougent pas. Les Lions classés 65ème mondial n’ont pas bougé dans le classement. Les gambiens, bien que placé 131ème mondial ont gagné trois places. Le Sénégal ne bouge pas mais perd en évolution. Tandis que la Gambie monte de trois places !!!

Et le clou du spectacle culturel c’est ce qui suit

Miss Afrique de l’ouest est une…Gambienne

miss gambieElle a ce petit air de Naomi Campbell, qui est sans doute pour beaucoup dans son élection. Le 23 mars, à Praia (Cap-Vert), Maria Sawaneh, 24 ans, est devenue Miss Afrique de l’Ouest 2013. La belle représentait la Gambie. Originaire de Serekunda, près de Banjul, elle vit aujourd’hui en Allemagne. Peau d’ébène, tresses fines, jambes interminables, sourire automatisé, la jeune femme a été choisie au terme d’une soirée où les concourantes ont enchaîné défilés (en tenue traditionnelle ou maillot de bain) et (incontournables) discours sur leur personnalité. Maria Sawaneh, elle, est étudiante en droit et affectionne particulièrement Tracy Chapman et le basket. Repartie avec un chèque de 100 000 escudos (près de 900 euros), elle aura, selon les organisateurs, la très très lourde tâche de « promouvoir la culture, le style de vie et la beauté des 15 pays de l’Afrique de l’Ouest ».

Où sont les sénégalaises ? Toujours occupées à se crêper les chignons dans la traque des biens mal acquis au lieu de se concentrer à l’essentiel. L’état et sa justice continuent d’amuser la galerie.

Pendant ce temps, Yahya Abdul-Aziz Jemus Junkung Jammeh, l’enfant de Kanilai, chevauche vers les prairies de l’excellence diplomatique sans frein, sans cris et sans CREI.

Doudou Andy NGOM.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.