Me Abdoulaye Wade n’en démord pas. « La situation économique du pays est chaotique », soutient-il. Et, pour en apporter la preuve, il a décidé de relever le défi lancé par l’ancien ministre la Justice. En effet, l’ex-Garde des Sceaux veut un débat télévisé entre elle et le pape du Sopi pour lui démontrer chiffres à l’appui que le Sénégal se porte mieux qu’en 2012.
« En réponse à Madame Aminata Touré, ancien Premier ministre, le PDS a demandé et obtenu de son Secrétaire Général National, Me Abdoulaye Wade, la désignation d’un groupe d’experts, parmi ses collaborateurs et membres de la direction du parti pour débattre avec le gouvernement », lit-on dans un communiqué reçu à Xibaaru. A l’en croire, il est important de « poser le débat sur la dette publique avec le gouvernement, en abordant particulièrement le niveau réel de la dette, sa pertinence et son impact sur l’économie nationale et sur les citoyens dans les différents domaines d’activité ».
Wade a relevé le défi de Mme Touré mais lui a quand même opposé un refus diplomatique. Car, ce que voulait Mimi Touré, c’est un débat entre elle et Gorgui et non un débat d’experts. Même s’ils sont les plus habilités à apprécier la performance ou régression économique du pays, avoir les deux personnalités politiques autour d’un même plateau aurait été beaucoup plus intéressant. Cela aurait également permis aux Sénégalais de savoir si réellement les chiffres avancés par les deux parties sont fondés et reposent sur des arguments solides.
En effet, il est facile de donner des chiffres mais un débat contradictoire aurait pu éclairer quelque peu la lanterne des Sénégalais sur certains aspects. Et, cela aurait même pu constituer les premiers jalons d’une avancée démocratique au Sénégal. Ainsi, l’opinion peut se faire sa propre idée de ce qu’il en est d’après les réponses fournies par les uns et les autres.
PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here