visa bioHier, s’est tenu dans les luxueux salons  de Shangri-La Hotel sise au 10 Avenue d’Iena  dans le 16ème arrondissement de Paris, le lancement officiel des visas biométriques. Cette cérémonie qui était sous le haut patronage du Président Macky Sall, a vu la présence effective du Ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, du Ministre du tourisme et des transports aériens, Oumar Gueye, de l’Ambassadeur du Sénégal à Paris Paul Badji, des Consuls généraux du Sénégal (France et Italie) et du DG de Snedai, Mr Adama Bictogo.
Était conviée à cette cérémonie l’ensemble de la presse.
Concernant les recettes tirées de la vente des visas, Snedai et l’état du Sénégal se partagent les recettes à hauteur de 50% pour chaque partie (25 euros pour Snedai et 25 euros pour l’état du Sénégal sur chaque visa vendu à 50 euros.)
Toute demande de visa est étudiée par Interpol avant d’être validée ou rejetée.
conf 3Le marché des visas biométriques a été attribué à Snedai par entente directe pour des raisons de sécurité.
Cette conférence de presse n’est que le début d’un marathon de conférences qui se tiendra dans d’autres pays africains concernés.
Paris est une particularité pour le lancement, pour la simple raison que c’est la ville qui compte le plus de demandeurs de visas.
Les organisateurs n’ont fait que donner à César ce qui appartient à César.
La Côte d’Ivoire a lancé le vendredi 22 novembre dernier, à Abidjan, son visa biométrique pour s’ouvrir aux investisseurs et touristes dans la « sécurité ». Et c’est le E-visa et c’était en présence de Monsieur Bictogo DG de Snedai.
Snedai qui est aussi présent au Kenya et au Ruanda où on confectionne le même visa, est en train de démontrer son leadership dans ce domaine.

Djibril Diallo depuis Paris pour xibaaru.com

 

PARTAGER