Modern technology gives us many things.

Violences à Diourbel et Tamba : l’APR et BBY se donnent encore spectacle

Il faut croire que la violence est loin d’être un mauvais souvenir à l’Alliance pour la République et à Benno Bokk Yakaar. A Diourbel, la réunion organisée par les responsables de la coalition présidentielle afin de procéder au dépôt des candidatures pour les élections législatives a été sabotée par des jets de chaises et des bousculades monstres. Les tentatives de faire revenir le calme seront vaines surtout que des gorilles auraient été recrutés par certains hauts responsables pour semer la pagaille. Un des responsables de l’APR, Dame Diop, a toutefois indiqué, à la fin de la rencontre, qu’au finish un accord a été trouvé.

Pendant ce temps, à Tambacunda, c’est la réunion d’investiture de Benno Bokk Yakaar qui se terminait par une pluie de grenades lacrymogènes. La raison ? Encore et toujours les investitures. Deux camps s’affronteraient également dans cette région : celui dirigé par le ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba, et un autre porté par le Directeur général de la SN HLM, Mamadou Kassé. Contrairement à Diourbel, où un consensus aurait été trouvé, à Tambacounda, ce sont deux listes qui seront déposées sur la table du chef de l’Etat pour arbitrage.

A ce rythme, il risque d’y avoir de grandes frustrations lorsqu’il s’agira pour le Président Macky Sall de faire des choix. Il semble clair que les responsables ont du mal à taire leurs ambitions quand il s’agit de l’intérêt général. Un gros problème à régler au plus vite. Car, dans le camp adverse, l’opposition cherche justement à mettre l’objectif final en avant plutôt qu’un partage de sièges. Si toutefois elle y parvient, elle aura remporté un point non négligeable dans la bataille pour les Législatives.

Les commentaires sont fermés.