Modern technology gives us many things.

Vilipender Macky devant Macron : et après ?

On aime crier sur tous les toits que le Sénégal n’est pas totalement indépendant, que ses dirigeants sont sous la coupe réglée de la France qui leur dicte sa conduite. On dit même que les Présidents sénégalais sont élus par la France… Eh bien, s’il en est ainsi, c’est parce que nous Sénégalais aimons impliquer le pays de Marianne dans nos affaires intérieures. Pour preuve, pour un oui ou pour un non, l’opposition court porter plainte contre l’Etat du Sénégal auprès des juridictions extérieures, écrit une lettre aux ambassades ou manifeste devant les consulats étrangers pour des affaires qui ne regardent que le Sénégal. On est toujours dans la relation de colon à colonisés. Cet état reflète ni plus ni moins qu’un complexe d’infériorité.

Aussi, le projet du Parti démocratique sénégalais consistant à vilipender le chef de l’Etat Macky Sall partout dans le territoire national où Macron sera, est-il dans le même sillage. De même que le sit-in que compte organiser le Collectif “France dégage” devant l’ambassade de la France à Dakar. Si l’opposition et la société civile pensent que les libertés sont bafouées au Sénégal, que le Président instrumentalise la justice pour combattre des adversaires politiques, qu’il pratique le népotisme ou que sais-je encore, c’est à elles et au peuple de faire ce qu’il faut pour le dégager aux prochaines joutes électorales. Ce n’est nullement le travail de Macron qui a certainement d’autres chats plus importants à fouetter dans son pays.

Et, même en dehors de tout cela, que peut bien faire Macron concrètement ? Le monde étant devenu un village planétaire, il doit être depuis longtemps au courant de ce qui se passe dans notre pays. Alors pourquoi manifester ? Ce, si on sait que c’est cette même opposition qui est toujours la première à critiquer la France en l’accusant de s’accaparer de nos ressources, de nos marchés publics au détriment des entreprises nationales voire même de notre économie. Si nos régimes sont jugés faibles devant la France, notre opposition devrait se montrer plus responsable et plus conséquente avec elle-même. Pas d’accueil en grande pompe ni de manifestation, tout doit se dérouler comme tous les jours comme c’est le cas quand un Président africain se déplace en France. C’est ça la posture adéquate.

2 commentaires
  1. Mike dit

    Bon papier, excellent

  2. BIRANE dit

    DE QUOI AVEZ VOUS PEUR, le sénégal n’est plus un état démocratique TOUT SE FAIT A L ENVERS

Les commentaires sont fermés.