caution
Khalifa Sall a décidé de verser une caution pour sa liberté comme...Gadio

Le maire de Dakar a finalement déposé une caution pour obtenir la liberté provisoire. En effet, Khalifa Sall a refusé de verser, depuis le début de la procédure, ladite caution qui aurait pu lui ouvrir les portes de la prison. Ses avocats ont voulu essayer de le sortir des griffes de la justice par leurs propres moyens juridiques. Maintenant que la caution a été versée, ils ont tenu à faire quelques précisions. « Il s’agit d’une offre de cautionnement et non d’une offre de remboursement », ont-ils réagi hier. Cependant, beaucoup de gens peuvent faire la différence entre verser une caution et rembourser un dû.

D’ailleurs, le président de la Ligue sénégalaise des droits de l’Homme (LSDH), Me Assane Dioma Ndiaye, estime que s’il s’agit uniquement d’une affaire judiciaire et non politique, l’édile de la capitale devrait humer rapidement l’air de la liberté. « On lui reproche de n’avoir pas justifié les 30 millions mensuels qu’il recevait dans le cadre de la caisse d’avance. C’est par la non justification, on présume qu’il aurait détourné cette somme (…) Et, à partir du moment où l’incrimination principale reste le détournement de deniers publics, si une caution est versée, il n’y a plus de raison de le maintenir en prison », a-t-il dit indiquant que le parquet peut toujours faire appel mais la décision revient au juge de le suivre ou pas.

Même si ses proches avaient décidé depuis longtemps de payer sa caution, il faut noter une coïncidence entre le moment choisi pour déposer la caution et l’arrestation puis la libération de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, aux Etats-Unis pour corruption. En effet, ce dernier a casqué fort pour obtenir non pas une liberté provisoire mais une assignation à résidence. Ce qu’avait refusé catégoriquement refusé de faire Khalifa Sall. Il a donc fini par céder quelques biens en plus de la somme amassée par ses proches pour introduire une demande de libération. Même si les deux affaires n’ont rien à voir, de même que les juridictions, habituellement, une caution permet au prévenu de rester libre jusqu’au procès ou au non, lieu. Aussi, avec ce nouveau pas franchi, il est fort probable qu’il obtienne la liberté provisoire.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here