Modern technology gives us many things.

URGENT ! Les recrutés de l’ANSP sont maltraités par les militaires : ils appellent Macky Sall au secours !!!

Pour résorber le chômage, le président Macky Sall a créé l’Agence nationale de la sécurité de proximité (Ansp) qui a décidé de recruter 10.000 agents. Ainsi, 18.084 dossiers ont été reconnus conformes, dont certains ont été déposés par 1400 femmes.

 

militaires formationLes candidats devaient fournir aussi un certificat de bonne vie et mœurs, le diplôme et le service militaire était un plus et le candidat devait être âgé entre 24 ans et 40 ans.

 A cet effet, 7 pôles de formation ont été créés. Il s’agit du pôle de Dakar, celui de Thiès, qui regroupe une partie de Diourbel, le pôle de Fatick devant accueillir l’autre partie de Diourbel. Il y a aussi le pôle de Saint-Louis, qui englobe Louga et Matam, le pôle de Kaolack-Kaffrine, celui de Ziguinchor, qui regroupe Sédhiou et Kolda et enfin le pôle de Tamba-Kédougou. Et c’est ce dernier pôle de Ziguinchor qui a été visité par votre site préféré xibaaru qui y a entendu et vu des choses incroyables, comme si les agents en formation étaient les ennemis des formateurs qui ne sont autres que des militaires. Une immersion du reporter de xibaaru, Mamadou lamine badiane, en plein centre de formation…

Les agents de sécurité en formation à la SOMIVAC (société de mise en valeur de la Casamance) de Ziguinchor pour le compte du Pôle de  formation de Ziguinchor (Ziguinchor-Sédhiou et Kolda) sont dans le désarroi.  En effet, leur formation a pris fin ce lundi 23 Décembre. Les agents originaires de la région de Ziguinchor
ont été libérés ce lundi. Mais ceux des régions de Sédhiou et Kolda sont toujours au lieu de formation. Nous les avons contactés et quelques-uns ont accepté de nous parler sous le couvert de l’anonymat.
Car un officier de l’armée leur aurait demandé de ne pas s’adresser à la presse. Pourquoi ?

xibaaru a cherché à comprendre et a insisté. C’est ainsi que les agents recrutés et formés ont décidé d’exprimer leurs courroux. En effet, tout au long de la formation, ils se sont pris en charge même pour se soigner. Il a fallu une solidarité interne entre stagiaires pour sauver la vie de ceux qui sont tombés malade. Les agents ont payé de leur poche les documents de formation, bref, ils se sont dépouillés de tout leur maigres sous pour assurer leur formation. Aujourd’hui ils n’ont plus rien et ont leur demande de rentrer avec leurs propres moyens.
Ils demandent le soutien du Président Macky Sall qu’ils remercient au passage pour leur avoir donné un emploi. Pour eux, Macky Sall a tout fait pour eux mais c’est l’encadrement qui ne joue pas franc jeu. Parmi eux, certains ont commencé à rendre leur matelas. Ces agents de sécurité soupçonnent un vol sur leur dos car, non seulement ils ont été mal logés, mais on leur a soutiré tout leur argent avant de vouloir les libérer comme des prisonniers qui viennent de purger leur peine.  Ils attendent alors la réaction des autorités, notamment celle du chef de l’état pour se tirer d’affaire.

 

Rappelons qu’après la formation, les agents auront un contrat d’engagement civique de 2 ans renouvelables.

 

Mamadou Lamine Badiane/Bignona.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.