Modern technology gives us many things.

Urgent/ Le PM Abdoul Mbaye élimine le Sénégal : Notre pays viré du CIO

macky cioLa nouvelle est tombée comme un couperet : La candidature du Sénégal a été rejetée  ce jour du 04 juillet, par la commission exécutive du CIO (Comité international olympique) pour avoir deux candidats. Et les règles sont claires : selon la Chartre Olympique, lorsqu’un pays présente deux candidatures, les deux sont automatiquement rejetées.

Le Sénégal avait un candidat légitime : Diagna Ndiaye le président du Comité national olympique sportif sénégalais. Le président de la République en avait fait son choix et toutes les fédérations sportives du Pays l’avaient pris comme la candidature unique du Sénégal.

L’autre candidat sénégalais : il n’était pas une candidature sénégalaise mais un candidat sénégalais ; le candidat libre ! C’est Abdoul Mbaye, le fils de Kéba Mbaye, le frère de Tidiane Mbaye ! C’est l’actuel premier ministre du Sénégal qui contre vents et marées a présenté sa candidature au nom des siens : les « Mbaye ibn Kéba ».

 Le CIO a tranché ce jour du 04 juillet : le Sénégal est OUT

 La commission des candidatures du CIO a annoncé que neuf nouvelles candidatures sont parvenues au président du CIO et que toutes ont été approuvées par la CE en vue d’être soumises à la 125e Session du CIO. Les neuf candidats proposés sont : Octavian Morariu de Roumanie, Bernard Rajzman du Brésil, Mikaela Maria Antonia Cojuangco-Jaworski des Philippines, Alexander Zhukov de la Fédération de Russie, Paul Kibii Tergat du Kenya, Lawrence Probst III des États-Unis, Dagmawit Girmay Berhane d’Éthiopie, Camiel Eurlings des Pays-Bas et Stefan Holm de Suède.

 Tous les pays en gras ont été retenus et le Sénégal n’est pas en gras ce jour du 04 juillet à cause d’un unique personnage impliqué dans toutes drames financiers et sportif… : Le premier ministre du Sénégal, Abdoul Mbaye. Il a tué l’athlétisme sénégalais avec un énorme trou financier béant. Lors du championnat d’Afrique d’athlétisme de 1998, l’homme qui était le président de la fédération d’athlétisme s’était fait loger à l’hôtel avec une grosse berline à sa disposition aux frais du comité d’organisation. Toutes ses dépenses ont précipité l’athlétisme sénégalais dans une profonde et longue agonie.

 Aujourd’hui, c’est le comité olympique sénégalais qu’il vient d’assassiner.

 Après Lamine Diack, Kéba Mbaye, Youssoupha Ndiaye, plus personne…Et c’est la faute à quelqu’un qui pense qu’il n’existe que sa famille au Sénégal. Il est premier ministre et voulait le CIO. Son frère avait la Sonatel et il a eu la Senelec par une simple déclaration de Karim Wade sur le parvis de la présidence. Un fils à papa en adoube un autre fils à papa. Après Karim Ibn Wade qui a eu sa révolution du 23 juin, voici la dynastie Abdoul Ibn Kéba qui a tué notre comité olympique…Sénégalais debout !

 Doudou Andy NGOM.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.