Modern technology gives us many things.

Un monastère du Ve siècle reconverti en mosquée : Cela se passe à…

PATRIMOINE – Le gouvernement est accusé de vouloir islamiser le pays, au travers notamment du patrimoine et de la conversion de Sainte-Sophie en lieu de culte…

monastère sainte sophieUn monastère en ruines du Ve siècle à Istanbul va être modernisé pour redevenir une mosquée, a rapporté mardi la presse turque, alors qu’un projet de convertir la fameuse basilique Sainte-Sophie en lieu de culte musulman suscite la polémique. Considéré par les historiens comme le plus important de Constantinople, le monastère de Stoudion (photo), fondé en 462, était dédié à Saint-Jean-Baptiste.

Les travaux débutent l’an prochain

Déjà reconverti en mosquée après la conquête de l’actuelle Istanbul par l’empire ottoman en 1453, il est ensuite tombé à l’abandon, notamment à la suite de tremblements de terre. Selon le quotidien de langue anglaise Hürriyet Daily News, les travaux de rénovation de l’ancien bâtiment byzantin doivent débuter l’an prochain.

Il y a dix jours, le vice-Premier ministre et porte-parole du gouvernement islamo-conservateur Bülent Arinç avait suscité la polémique en espérant que la basilique Sainte-Sophie, attraction touristique phare d’Istanbul, puisse redevenir un jour une mosquée. Édifiée au VIe siècle après Jésus-Christ par l’empereur Justinien, la basilique fut le siège du patriarche orthodoxe de Constantinople. Elle a été transformée en mosquée après la prise de la ville par les turcs Ottomans en 1453, avant de prendre le statut de musée en 1934.

Le gouvenrement accusé de vouloir islamiser le pays

La Grèce a immédiatement réagi au souhait de Bülent Arinç en estimant, par la voix du porte-parole de son ministère des Affaires étrangères, qu’il « blesse les sentiments religieux de millions de chrétiens ». Dans la foulée, Ankara avait répondu n’avoir « rien à apprendre » d’Athènes en matière de respect des libertés religieuses. Le projet de convertir Sainte-Sophie, aujourd’hui devenue musée, en lieu de culte musulman est régulièrement évoqué depuis l’accession au pouvoir du Parti de la justice et du développement (AKP) en 2002.

Les déclarations du numéro deux du gouvernement turc interviennent dans un contexte tendu où l’AKP est accusé de vouloir islamiser le pays.

Les commentaires sont fermés.