Modern technology gives us many things.

Tous les sénégalais voient rouge sauf Macky et son PM : ces deux-là voient…

sénégal noirQue cherche Macky dans cette histoire du CIO ? Il cherche aujourd’hui des explications et demande à ses collaborateurs de lui en fournir. Il va même plus loin en demandant au ministre des sports de situer les responsabilités. Mais comment est-ce possible que le Président demande ces choses dont il a lui-même les réponses. C’est comme si le Président demandait à tous les sénégalais de se munir d’un pinceau et de peindre en rouge un tableau géant. Tout le monde s’y met. Mais au finish, le tableau est noir. Il n’y a pas d’explication à donner : indexer celui qui détient un pinceau noir ! Et dans l’affaire du CIO, seul le PM détenait un pinceau noir.


Le complexe qu’il nourrit envers le PM risque de lui porter préjudice et son attitude envers un super menteur ne s’explique guère à moins qu’il ne se soient passées des choses entre les deux hommes que les sénégalais ignorent. Le monde sportif outré et blessé dans sa chair, pense qu’il y aurait un deal entre le Président et son plus proche collaborateur. Et comment expliquer qu’il demande aujourd’hui à ses collaborateurs de lui faire le point de la situation et d’instruire le ministre des sports à situer les responsabilités dans cette affaire de haute trahison.

Mais Macky doit savoir : Il n’y a rien à expliquer.

Il a signé en faveur d’une candidature. Le ministre des sports a déclaré publiquement la position et le choix du Sénégal. Au finish, le Sénégal est recalé. Pourquoi ? Une double candidature. Qu’y a-t-il encore à expliquer ? Rien et c’est simple. Le PM a posé sa candidature contre la volonté du Président du Sénégal. Et lui et ses partisans l’ont reconnu à travers des contributions comme celle parue dans le Quotidien et signé des mains d’un second couteau du PM. Dans cette contribution intitulée ‘Affaire du siège du CIO : mais de qui se moque-t-on ?’, son auteur, Mr Konaté, reconnaît que Le PM avait sa candidature déposée depuis 2007 et qu’elle était renouvelée chaque année. Il affirme aussi que Diagna Ndiaye aurait eu l’amabilité de lui proposer le retrait de sa candidature et qu’il l’aurait accepté. Donc ce dernier reconnaît publiquement que le PM avait une candidature enregistré au CIO. Ensuite la Sortie de Seydina Diagne, secrétaire général du comité national olympique sportif sénégalais qui déclare que « ce n’est pas la première fois que Abdoul Mbaye présente sa candidature et qu’on la rejette ». Donc ayant échoué de 2007 à 2011, le Sénégal a opté pour un autre candidat en 2012. Malgré cela, il a encore reposé la sienne mais cette fois à dessein : saboter la candidature unique du Sénégal. Et quelle explication Macky cherche-t-il ? Peut-être avait-il lui aussi un pinceau noir…

Doudou Andy NGOM.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.