Modern technology gives us many things.

Touba a choisi Wade…Macky doit se faire des soucis

Lorsqu’une marrée humaine accueille le cortège pour le mener tout droit au devant du porte-parole du Khalife Général des Mourides, Serigne Bass Abdou Khadre, l’on était loin de s’imaginer que les mots qui allaient accueillir le Pape du Sopi pouvaient traduire la profonde amitié qui existe entre l’ancien président et Touba.
Avançant à petits pas vers le président Talibé, Le porte- parole Serigne Bassirou Abdou Khadre, tout ravi, lui dit avec cette voix basse qui caractérise le secret et la puissance de nos chefs religieux : « Touba nammou naala.. »
Et les mots du Porte-parle qui vont suivre renseignent sur la nature profonde des relations existant entre le Talibé et son marabout. : “Vous connaissez Touba pour l’avoir pratiqué et tout ce que nous vous dirons, ne sera que répétition.Mais dans la religion musulmane, la répétition est recommandée s’il s’agit de dire de bonnes choses. Force est de reconnaître qu’en tant que Président, tout ce que je vous ai demandé, vous l’avez fait. Nous n’oublions jamais ce que vous avez fait pour Touba et Serigne Touba. Nul ne l’oubliera. Tout ce qui est entre les mains d’une personne, cette personne se doit d’en faire une bonne gestion. Lorsque vous étiez Président, vous avez fait tout ce qu’on attendait de vous. Le Khalife vous a recommandé de tout faire dans la paix. Il ne vous le rappelle pas, car vous êtes sur cette voix… Que Dieu continue à vous accorder ses grâces! Il ne vous a jamais oublié et il ne vous oubliera jamais… »
Les mots veulent tout dire : Touba a choisi Wade…Car le talibé Wade a exécuté tous les NDIGËL de son marabout car ce dernier a dit : « tout ce que je vous ai demandé, vous l’avez fait ».
Ne dites pas « la messe est dite » mais dites plutôt « Touba a parlé ».
Doudou Andy NGOM pour xibaaru.com

1 commentaire
  1. Xeme dit

    Et surtout sans un ndiguël du “citoyen ordinaire”. Et dans son euphorie, Macky a lâché: “De ma vie, je n’ai jamais eu d’accueil pareil”. Il avait oublié que de sa vie il n’avait jamais été président de la république. Ndeysaan !
    Macky doit convoquer ses communicateurs autour d’une autre table de la presse pour leur dire que: les caisses vides, les mercenaires pour tuer des sénégalais, des dragons sur les Mamadou Diop, les milliers de milliards volés (ils ne font plus le compte, il n’existe pas de calculatrice capable de faire le total), les licences vendus entre les deux tours, les 600 véhicules volés, les 12 000 fonctionnaires fictifs, les 35 000 étudiants boursiers fictifs, etc, n’ont pas réussi le résultat attendu. Wade est toujours accueilli, et c’est une vraie catastrophe communicationnelle. 100 journalistes, 1000 mensonges par jours, pendant 14 ans, n’ont pas réussi à en faire un diable dans la tête de la population de Touba et de Dakar qui continuent de l’accueillir. On aurait dit que ces gens là ne lisent pas le Quotidien, ou l’Enquête ou Libération. Une vraie catastrophe. Des millions déversés dans la presse pour que Wade soit un diable, sans aucun résultat. Macky doit parler à sa presse. Si elle est à court d’inspiration, il faut savoir que cela arrive aussi à Hollywood. Et quand cela arrive à Hollywood pour un film en série très suivi (donc qui rapporte de l’argent, et donc, qui ne doit pas avoir de fin), ils font un appel aux anonymes pour un concours du meilleurs scénario pour poursuivre la série, ou pour monter un nouveau film d’un thème donné. Alors des anonymes écrivent des scénarios et postulent. Les meilleurs retenus, les auteurs sont rétribués, et le film se poursuit ou se fait sur les nouvelles idées fournies. La presse de Macky peut solliciter ses lecteurs, par un concours du meilleur scénario, sur le thème de la diabolisation de Wade.

Les commentaires sont fermés.