Modern technology gives us many things.

Témoignage d’un Goréen mis en prison : « deux mois avant l’arrivée de Obama, le FBI avait infiltré l’île de Gorée »

Avant l’arrivée du Président américain Barack Obama au Sénégal, l’île de Gorée, dans le menu du programme, avait été violentée dans son corps car les hommes et obama gorée 1femmes qui composent la maigre population de cette île historique ont été fouillés, questionnés, cantonnés et certains incarcérés. C’est l’histoire de ce jeune homme incarcérés sans raison avant l’arrivée de l’homme le plus puissant du monde. Et pourquoi ? Nous allons le nommer B.S car il souhaite conserver son anonymat. Voici ce que raconte le jeune garçon B S : « Pendant notre arrestation par les policiers sénégalais, nous nous sommes rendus compte que les services de renseignements américains nous avaient infiltrés deux mois avant l’arrivée de Obama. Tous les vendeurs, fumeurs de chanvre indien et personnes suspectes ont été embarqués par la police lors de la descente musclée des forces de sécurité dans l’ile. Même les vieux habitants de Gorée ne pouvaient pas dénicher nos plans, planques et dortoirs et déplacements sur Gorée. A partir d’aujourd’hui, je respecte les « kana » (américains). Ils n’ont pas perdu de temps, ils sont venus rapidement nettoyer Gorée des perturbateurs, fauteurs de troubles, des parasites, drogués, errants etc…
Figurez-vous que pendant 60 jours, nous avons tout partager avec eux pensant qu’ils étaient de simple touristes : chambres, toilettes, douches, sport, chaloupe, repas, thé ataya, goûters plage, soleil, poissons braisés, cigarettes, chemises, tee-shirts, shopping, filles etc…
Ils sont arrivés par petits groupes. Selon leur arrivée, ils changeraient à chaque fois de langue. Ils parlaient presque toutes les langues du monde. Les uns communiquaient en anglais, arabes, français, chinois, russes et les autres parlaient allemands, hébreu, japonais. Ils étaient composés d’hommes et de femmes. Je suis presque sûr qu’ils parlaient le Wolof ainsi que toutes les langues nationales.
Moi, personnellement j’avais même un projet de mariage avec une américaine qui était prête à m’amener aux USA. Malheureusement elle était aussi du FBI comme tous les autres »
Il a été libéré hier dans l’après-midi après le départ du Président vers l’Afrique du Sud

Sidy NIANG/Dakar.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.