Modern technology gives us many things.

Serigne Bassirou Guèye, l’autre accusé du procès Khalifa Sall

Le procès Khalifa Sall dans le cadre de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar a pris fin hier. Un procès qui n’aura duré qu’un mois mais qui aura tenu en haleine l’actualité nationale. La politique qui s’en est mêlée y est pour beaucoup. Il aura été marqué par des échanges parfois houleux mais aussi agrémenté par des fait cocasses. Il y a eu des moments de frayeur causé surtout par des soucis de santé de certains avocats de la défense comme de la partie civile.

Mais, celui qui en a le plus pris pour son grade reste le procureur de la République qui a été accusé, dans et en dehors du tribunal, de tous les noms d’oiseaux. Les conseils de Khalifa Sall tout comme ses partisans et ses alliés dans la coalition Mankoo Taxawu Senegaal l’ont traité de “comploteur”, de “procureur à la solde du régime”, de “bras armé du président de la République”, de”Procureur de Macky Sall”, “d’inquisiteur”, etc.

Toutefois, Serigne Bassirou Guèye, même s’il a été atteint dans son honneur, dit n’en vouloir à personne. “Tout ce qu’on dit sur moi sont des choses qu’on accepte. Je ne m’en fâche pas. Nous n’avons rien contre ces personnes”, a-t-il dit. Aussi, estime-t-il avoir fait son devoir et vouloir mériter son salaire. Car, quel que soit le jugement qui sera rendu, il recevra son salaire sans un centime de moins.

Les commentaires sont fermés.