Modern technology gives us many things.

Sénégal : Dakar accueille deux sommets de l’UEMOA et de la Cedeao

dakar cedeao uemoaUn sommet des chefs d’État de l’UEMOA, puis un autre de ceux de la Cedeao, se tiennent consécutivement à Dakar, les 24 et 25 octobre. Au programme : la création d’une zone monétaire unique et les crises au Mali et en Guinée.

Pendant deux jours, Dakar devient la capitale de l’Afrique de l’Ouest. Les chefs d’État de la région s’y sont donné rendez-vous, les 24 et 25 octobre, pour le sommet des huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA, zone franc), qui se tient jeudi et, le lendemain, celui de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), qui compte sept pays supplémentaires.

Mercredi, le président sénégalais Macky Sall a accueilli à leur descente d’avion ses homologues Blaise Compaoré (Burkina Faso), Ibrahim Boubacar Keïta (Mali), Mahamadou Issoufou (Niger), Thomas Boni Yayi (Bénin) et Faure Gnassingbé Eyadema (Togo). Le Premier ministre cap-verdien José Maria Neves est lui aussi arrivé mercredi à Dakar, où il a été accueilli par son homologue sénégalaise, Mme Aminata Touré. De source officielle gambienne, une délégation a précédé mercredi à Dakar le président Yahya Jammeh et plusieurs de ses ministres qui doivent participer au sommet de la Cedeao.

Sujets politiques et économiques

« Ce sommet a été convoqué exprès pour des questions d’intégration économique », même si des questions politiques ne manqueront pas de s’inviter aux débats, a affirmé mercredi le président de la Commission de la Cedeao, Kadré Désiré Ouédraogo, lors d’une rencontre à Dakar avec l’Association de la presse étrangère au Sénégal (APES). Les chefs d’État doivent notamment examiner les crises régionales comme celle du Mali, où un attentat a visé mercredi la Minusma à Tessalit, et celle de Guinée, où l’opposition demande l’annulation des dernières législatives.

Selon un communiqué de l’UEMOA, les dirigeants de l’organisation régionale examineront également une série de recommandations portant notamment sur la création d’une zone monétaire unique, l’établissement d’un cordon douanier pour l’accès des marchandises dans l’espace régionale et les négociations d’accords commerciaux que tente de conclure depuis plusieurs années l’Union européenne (UE) avec des pays en développement.

Les commentaires sont fermés.