Modern technology gives us many things.

Saly : le fort plaidoyer d’Idy en faveur des enseignants

Le président de Rewmi est à Saly pour animer son séminaire au cours duquel il développe les grands axes du programme qu’il compte dérouler pour la Présidentielle de 2019. Pour la première journée, Idrissa Seck s’est montré très sensible au sort des enseignants qui se démènent pour obliger l’Etat à respecter les accords signés. A l’en croire, le travail bien fait mérite une récompense, car, dit-il, “il est inadmissible, totalement inadmissible que qui que ce soit soit mieux payé qu’un enseignant”.

“Aux Etats-Unis d’Amérique, les plus grands consultants sont les enseignants, les professeurs d’université. Ils sont au sommet de la chaîne alimentaire. C’est eux qui conçoivent les algorithmes mathématiques dont les compagnies d’assurance se servent, dont les compagnies informatiques se servent. Ils sont régulièrement consultés par les gouvernements. Il n’est pas acceptable qu’au Sénégal et en Afrique, on néglige les enseignants et les chercheurs”, a-t-il dit.

L’expérience a montré qu’entre les déclarations de bonne intention des candidats à l’élection présidentielle et leurs actions une fois élus, il y a un très grand fossé. Mais, dans le contexte actuel où l’année scolaire est encore plombée par une crise dans le système éducatif, nul doute que son message sera bien entendu par les syndicats d’enseignants. Cependant, ce dossier semble être une patate chaude entre les mains de nos gouvernants. En effet, depuis 2012 et même bien avant, c’est la même rengaine. Les enseignants se battent pour que l’Etat respecte les accords signés avec eux. Chaque année, ce sont les mêmes revendications, des grèves et des discussions pour sauver l’année académique en catastrophe. Idrissa Seck croit en tout cas être l’homme de la situation.

Les commentaires sont fermés.