Modern technology gives us many things.

Sada Ndiaye à l’APR : encore un libéral qui transhume

Sada Ndiaye à l’Alliance pour la République, qui l’eut cru ! Et pourtant, l’homme a bel et bien déposé ses baluchons chez son ancienne victime. En effet, s’il est célèbre aujourd’hui, c’est en partie à cause de la fameuse loi Sada Ndiaye qui visait à bouter l’alors président de l’Assemblée nationale, Macky Sall, hors de son perchoir. Mais puisque le monde tourne et M. Ndiaye avec, le voilà pile dans le Macky. Sada Ndiaye ne sera pas dépaysé puisqu’il retrouve ses anciens camarades de parti Awa Ndiaye, Ousmane Ngom, Innocence Ntap Ndiaye, Abdou Fall, Souleymane Ndéné Ndiaye, Abdou Khafor Touré, la liste n’est pas exhaustive.

“J’ai enduré beaucoup de souffrances et des discriminations malgré ma fidélité à Abdoulaye Wade. En tant que chargé des élections du Parti Démocratique Sénégalais, la bande à Oumar Sarr m’a mis à la 17e position sur la liste nationale. J’ai subi beaucoup de choses avec les frères du parti”, se justifie le maire de Nguidjilone qui étale toute sa frustration. Le décor est campé et il a choisi de se diriger droit vers les prairies marron beige pour se refaire une santé politique.

Ainsi donc, comme beaucoup de ses camarades libéraux qui ont quitté le navire, il y a toujours une bonne raison de partir. Et c’est toujours de la faute de ceux qui sont restés. Et la plupart du temps c’est le coordonnateur national adjoint, Oumar Sarr, qui est indexé. A tort ou à raison ? Toujours est-il que ce sont toujours les plus prompts à tirer sur le chef de l’Etat qui ont tendance à le rejoindre. Et, Macky Sall, tranquillement, sans avoir l’air d’y toucher, continue son débauchage discrètement, parfois avec fracas, mais sûrement pour “réduire l’opposition à sa plus simple expression” avant 2019. Comme quoi le lion n’est pas si endormi que ça.

 

Les commentaires sont fermés.