Modern technology gives us many things.

Farba sort les armes contre…Karim

Farba Senghor a encore parlé. Et, cette fois, c’est pour anéantir la thèse de l’exil forcé de Karim Wade rabâchée par le Parti démocratique sénégalais depuis sa grâce. A l’en croire, c’est Karim Wade qui a dévié son plan de vol de Paris vers le Qatar. Loin de douter la véracité de ses propos, on veut surtout se demander pourquoi attendre maintenant pour le dire. Ce, si l’on sait que le même Farba Senghor à soutenu cet argument de l’exil forcé.

« Le Comité directeur du PDS a dit que Macky Sall a contraint Karim Wade à un exil forcé. Nous devons mettre un terme à cet exil forcé de Karim. Il faut un rapport de force avec Macky Sall. Ce,  pour pouvoir mettre fin à cet exil de Karim Wade », déclarait-il alors chargé de la propagande du PDS. Une discours qui tranche nettement d’avec celui qu’il tient aujourd’hui. Il faut dire que le leader de Mbollo Wade ne digère toujours pas son exclusion du parti libéral. Et c’est Karim Wade qu’il a nommément accusé d’être derrière son éviction. Alors c’est de bonne guerre dira-t-on.

Mais, tourner casaque n’est pas seulement l’apanage de Farba Senghor. Ce sont les politiciens sénégalais qui ont l’habitude de la manipulation et du reniement au gré de leurs intérêts. A la fin, c’est le citoyen qui se retrouve embrouillé ne sachant à quel saint se vouer. Et le résultat c’est que de plus en plus de Sénégalais ne croient plus aux hommes politiques ni à leurs beaux discours sur les valeurs et les convictions.

Les commentaires sont fermés.