Les Législatives n’ont pas encore fini de faire des vagues. Les coalitions Mankoo Taxawu Senegaal et Wattu Senegaal ont décidé de contester les résultats. La première en faisant un recours auprès du Conseil constitutionnel, et la deuxième en publiant un livre blanc où ils ont résumé tout le processus électoral jusqu’à la proclamation des résultats par la Commission électorale nationale autonome (CENA). Un autre son de cloche vient du responsable libéral de Diourbel, Modou Fall de Degg Moo Woor. Lui il s’intéresse plutôt au mode de répartition des sièges à l’Assemblée nationale sénéalaise. Ci-dessus, ces interrogations par rapport à la répartition des sièges à ce niveau.

J’attire votre attention sur un fait majeur lors des élections législatives.

Lors du découpages en départements extérieurs, il a été crée un département « Asie et Moyen Orient ». Ce département n’a enregistré que 2766 inscriptions et il dispose avec ce nombre d’électeurs a droit à 1 Siège de député à l’Assemblée Nationale.

Ainsi, je me suis posé la question à savoir:

Question 1 : Comment peut-on donner à une population électorale de moins 2766 voix, un député alors que des listes qui ont plus de 14000 voix n’arrivent pas à être représentées à l’Assemblée Nationale ?

Question 2 : Étions-nous bien préparés, conséquents et conscients  pour faire une répartition pareille, lors de ces législatives ?

Nous sommes 14.000.000 de sénégalais,

6.219.446  sénégalais sont inscrits sur le fichier électoral

3.328.325 sénégalais ont voté (valablement)

Nous avions besoins d’élire 165 députés.

Lors de la proclamation des résultats,

125 députés sont attribués à un électorat de 1.633.447 sénégalais

40 députés sont attribués à un électorat de 1.694.878 sénégalais

Question 3 : Existe-t-il deux types d’électeurs au Sénégal ?

Question 4 : La démocratie représentative, a-t-elle été au rendez-vous ?

Questions 5 : Ne devons-nous pas nous poser des questions sur notre démocratie ?

 

A vous de répondre

A vous de juger

 

Modou FALL

Degg moo woor

PARTAGER