bignona stadeCe qu’il  est convenu d’appeler la grande « affaire du stade de Bignona » prend une autre tournure. En effet, l’ex Ministre Mamadou Lamine Keita, cité dans cette affaire, a saisi le garde des Sceaux, Ministre de la justice, par une lettre datée du 22 Août 2013 et annexée de pièces justificatives pour lui demander de transmettre le dossier à la justice pour que la lumière soit faite.

L’ex Ministre de la jeunesse et des sports sous Wade a décidé de sortir de son mutisme pour briser l’obligation de réserve dévolu à tout homme d’état. En effet, le Maire de Bignona qui était Ministre des sports entre 2009 et 2010 se dit peiné et meurtri de devoir se prononcer, preuves à l’appui sur l’affaire du stade départemental de Bignona. « Que ceux qui seraient tentés de dire que j’ai failli au sacro-saint principe de l’obligation de réserve veuillent bien m’en excuser et reconnaître qu’effectivement, au nom de ce principe, je me suis gardé pendant longtemps, de me prononcer publiquement et dans les détails sur cette questions qui pourtant m’a causé beaucoup de torts » a-t-il laissé entendre. Selon lui, malgré les accusations à tort à son endroit, il a supporté toute la douleur même étant convaincu que toute la vérité n’a pas été dite. Des PV de réception de fin de travaux d’éclairage et de l’aire de jeu ont été parafés  au mois de Novembre 2010, soit 4 mois après son départ du Ministère des sports, par « le directeur national des infrastructures sportives, un de ses collaborateurs, l’ancien Préfet de Bignona, l’inspecteur régional des sports de Ziguinchor et les entrepreneurs ». C’est cette situation qui l’a mis dans tous ses états et ce malgré ses réactions et saisines sur le plan administratif. En saisissant la justice, l’ex Ministre des
sports se veut clair « c’est en toute responsabilité que je pose ses actes de haute portée pour qu’enfin, la lumière puisse être faite sur cette affaire pour qu’en fin les jeunes de Bignona puissent disposer de leur stade. Sans accuser personne nommément, le Maire de Bignona ne se soucie pas trop des têtes qui pourraient tomber si la justice éclairait l’affaire. Mamadou Lamine Keita qui a dit avoir  saisi en son temps son successeur à la tête du département du sport,  Faustin Diatta, sans succès, a fait la même chose avec El Malick Gakou alors Ministre des sports et aujourd’hui avec le Ministre Mbagnick Ndiaye. Si l’actuel Ministre des sports a le mérite de faire redémarrer les travaux, le Maire de Bignona pense que c’est une reprise timide. C’est la raison pour laquelle il a brisé le silence par une conférence de presse tenue Samedi à Bignona et arrêté par la même occasion ceux qui
continuent de le diaboliser en l’accusant d’avoir détourné les 259 592 551 francs CFA qu’il a, lui-même, fait inscrire dans le budget de l’exercice 2010.
Reste maintenant à savoir si madame le Ministre va transmettre le dossier à la justice ou est-ce que la justice va s’auto saisir. Quoi qu’il en soit, la population de Bignona ne souhaite que deux choses : que la lumière soit faite et que le stade départemental de Bignona soit livré et cette fois, sans PV fabriqués dans des bureaux.

Mamadou Lamine Badiane/Bignona.xibaaru.com

PARTAGER