Modern technology gives us many things.

QUI PEUT SAUVER LE SÉNÉGAL ?

macky et ses ministresMACKY SALL
« La primature doit être auditée de mêmes que tous les ministères. Macky Sall est devenu Président, mais il a été ministre, Premier ministre, Président de l’Assemblée nationale » disait Landing Savané en s’adressant à Macky Sall.
Au moment où la traque des biens mal acquis semble être sur de bons rails, ce serait pertinent de se poser des questions sur le nouveau Président qui a acquis la majeure partie de ses biens entre 2002 et 2007, c’est-à-dire en cinq ans passés aux côtés Me Wade. Pour quelqu’un qui était en location avant 2000, c’est “Malacky”. Le constat est que les Sénégalais ont élu, un milliardaire à la tête du pays sans le savoir et l’état des biens de Macky Sall est tellement impressionnant qu’il donne des vertiges.

ABDOUL MBAYE
Le Premier ministre n’est pas encore tiré d’affaire dans le dossier d’Hissène Habré qui vient d’être arrêté. Selon certains experts, le PM Abdoul Mbaye, pourrait être poursuivi pour complicité de blanchiment d’argent si le gouvernement tchadien demandait aujourd’hui la restitution de tout l’argent du pays qui a été planqué au Sénégal. Le jeudi 13 décembre 1990, Hissène Habré avait déposé 3 milliards CFA à la Banque Internationale pour l’Afrique Occidentale (BIAO) qui venait tout juste d’être restructurée pour devenir la Compagnie Bancaire de l’Afrique Occidentale (CBAO) avec un nouveau DG en la personne de Monsieur Abdoul Mbaye, actuel Premier Ministre du Sénégal

MINISTRES
Le Président  Malacky et ses “Ministrons”, après l’échec du “Yonou Yokuté”, ont commencé à mettre nos institutions à genou. Tous sont des incapables et feraient mieux d’arrêter de se montrer en donneurs de leçons. Ils doivent cesser leurs spéculations  immorales pour tenter de manipuler l’opinion.
Ils ne pensent qu’aux marchés de gré à gré  pour s’en mettre plein les poches et nourrir leur clientèle politique.
A écouter leurs différents discours, force est de constater qu’ils n’ont ni la volonté encore moins la conviction de reconnaître que les sénégalais sont fatigués et qu’ils attendent qu’il fasse émerger le Sénégal sous leur magistère. Ils n’ont aucune idée de ce qu’est l’Etat et les obligations inhérentes à leurs fonctions. Voilà des hommes qui n’ont pour objectif que de jouir des avantages de leurs fonctions et  satisfaire leurs besoins personnels et ne se sont jamais mis au service du peuple sénégalais.
Nous avons désormais besoin d’hommes d’état capables de se mettre au service du peuple et qui ne vont pas se contenter de piller les caisses de l’Etat, un gouvernement de travailleurs ayant à cœur de bien faire leur travail avec pour seul objectif le développement du pays.

DÉPUTÉS
Franchement il Ya des choses rebutantes comme il y a des gens rebutants dans ce pays. Comment imaginer que pendant que certains s’échinent à joindre les deux bouts d’autres qui sont non seulement grassement payés à ne rien foutre se permettent de se les mettre gracieusement plein les poches du faite de leurs postures de députés. Et pendant qu”ils se partagent sans vergogne aucune les deniers de l’Etat ils disent à leurs concitoyens de se ceindre la ceinture. Ces députés sont-ils aussi méritants que le reste de la population pour bénéficier d’autant d’avantages ? Ils ont été élus par le Peuple et les voilà qui se sucrent sur son dos par des dessous de tables en sus de leurs énormes salaires et privilèges. A vrai dire, on ne sait plus à quel saint se vouer des faiseurs de loi qui pillent les deniers de l’Etat de façon éhontée en s’octroyant des privilèges par des voies détournées et de façon illégale, vraiment on a de quoi avoir de peur. Ces gens n’ont aucun respect pour les populations sénégalaises, pour ces gens victimes des inondations pour ces gens qui n’arrivent pas à se payer des ordonnances faute d’argent à ces milliers de sénégalais qui tendent la main aux coins des rues les plus passantes. C’est dégoûtant de voir ces gens fraichement élus ne penser qu’à leurs privilèges, insouciants du vécu quotidien de leurs compatriotes

M 23 ET Y’EN A MARRE
Le Pouvoir a été transmis au Président par 12 millions de Sénégalais. Ni Y EN A MARRE, ni le M 23 encore moins le Benno Book Yaakaar ont élu Macky Sall. C’est la ménagère, le retraité, les citoyens majeurs valides ou handicapés qui l’ont élu à la magistrature suprême.
Ces deux mouvements, qui ont peut-être bénéficié de mielleuses parts dans le partage du gâteau : les voyages présidentiels et les per diem les ont surement mis à l’abri de la galère et les commodités offertes par les avantages luxueux du pouvoir ont sapé leur faculté de distinction entre leurs besoins personnels et la demande sociale.
Le M23 et le Y’EN A MARRE ont-ils goûté aux “bonbons” très sucrés du Président Macky Sall au point d’oublier la souffrance des populations sénégalaises.

DJIBRIL DIALLO/Dakar.xibaaru.com

 

Les commentaires sont fermés.