Modern technology gives us many things.

Proposition de Macky : les enseignants se veulent lucides

« En cette année que j’ai voulue sociale, le Gouvernement vient (…) de consentir d’importants efforts en faveur des enseignants et des médecins », a dit le chef de l’Etat Macky Sall lors de son discours à la Nation en prélude au 4 avril. Ainsi en est-il, selon le Président Macky Sall, de l’accord conclu avec les professeurs d’université, pour la généralisation du système de retraite complémentaire.

« Dans le même esprit, j’ai décidé de la revalorisation de l’indemnité de logement allouée à tous les enseignants du pays, de 60.000 CFA à 85.000 CFA ; soit une augmentation de 25.000 CFA, dont 15.000 payables à compter du 1er octobre 2018, et  10.000 à compter du 1er janvier 2019. De même, le traitement des professeurs et maîtres contractuels sera revalorisé à hauteur de 10.000 CFA. Ces efforts, parmi d’autres, traduisent mon engagement ferme et constant en faveur de notre système éducatif, à tous les échelons.

La communauté éducative reste au cœur de mes préoccupations. Il en est ainsi  parce que l’école publique est la seule garante de l’égal accès de tous les enfants, quelles que soient leurs origines  sociales, à l’éducation et à la formation, donnant la chance à chacun de réaliser son  rêve.

Le Gouvernement assurera le suivi permanent  des engagements ainsi consentis ; et je veux faire confiance aux partenaires sociaux pour la reprise des cours et une année scolaire stabilisée », a-t-il dit.

Sauf que les enseignants ne prennent pas cette déclaration pour argent comptant. Ils veulent ainsi avoir des garanties que le régime respectera cette fois ses promesses. « Comme tous les Sénégalais, on a vu que le chef de l’Etat est revenu sur les conclusions de la rencontre qu’il a eue avec les syndicats d’enseignants vendredi passé. Mais je précise que ce n’est encore qu’une proposition qu’on va partager avec la base à la reprise », a réagi Saourou Sène du SAEMS. Le secrétaire général du SAEMS s’est aussi dit surpris de ne pas entendre Macky Sall aborder le système de rémunération des agents de la Fonction publique. « Lors de notre dernière rencontre, le président de la République avait jugé déséquilibré ce système et avait donné des instructions au Premier ministre pour l’élaboration d’une nouvelle grille salariale », a-t-il souligné.

Les commentaires sont fermés.