Modern technology gives us many things.

Procès Khaf : Me El Hadj Diouf, le fou !

Depuis les Législatives qui l’ont vu perdre son fauteuil de député, Me El Hadj Diouf s’était fait discret. Il avait voulu revenir au devant de la scène avec le rapatriement de l’insulteur n°1, Assane Diouf, mais vu que ce dernier n’a pas été arrêté à son arrivée, l’avocat s’est vite retrouvé dans l’anonymat.

Mais, le procès Khalifa Sall semble être inespéré pour la robe noire qui veut coûte que coûte faire partie du pool d’avocats commis pour défendre le maire de Dakar. Pourtant, il s’était déjà constitué mais s’était vu récusé ainsi que Mes Aïssata Tall Sall et Souleymane Ndéné Ndiaye. Ce, au motif qu’il étaient fonctionnaires de l’Etat.

En effet, la loi relative à l’ordre des avocats indique clairement que “les fonctionnaires, ou tout agent quelconque de l’Etat, ne sont pas habilités, durant trois ans, après cessation des activités, à exercer un acte de profession contre l’Etat”.

Mais, Me El Hadj Diouf semble n’en avoir cure et a décidé à faire son show comme il sait si bien le faire. “Vous faites la police de l’audience depuis le début des débats. Taisez-vous ! Vous parlez trop. Vous vous prenez pour qui ?“, aurait lancé, en colère, le représentant du ministère public qui s’adressait à l’avocat dont la réplique ne s’est pas faite attendre”. “Je vais noter ma constitution par la force. Taisez-vous !“, a répondu la robe noire. On dirait que c’est bien parti pour un procès plein d’incidents…

Les commentaires sont fermés.