Modern technology gives us many things.

Affaire de la Caisse d’avance : c’est loin d’être fini

Le tribunal de grande instance de Dakar a rendu son verdict dans l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar. Mais comme on pouvait s’y attendre, les avocats de la défense ont interjeté appel de ce jugement. Par contre, si la partie civile s’est dit satisfaite de la condamnation de Khalifa Sall à cinq ans, elle ne l’est pas en ce qui concerne les dommages et intérêts. En effet, le tribunal estimant que l’Etat du Sénégal n’a subi aucun préjudice puisque la somme en cause est la propriété de la Ville de Dakar a jugé qu’il n’y aurait pas de réparation. C’est donc contre cette décision que les avocats de l’Etat comptent faire appel.

Si la procédure, le procès et le prononcé du verdict n’ont pas pris beaucoup de temps, comparés à l’affaire Karim Wade, c’est bien un marathon judiciaire qui s’annonce avec les nombreux appels à venir. Car, les deux camps ne comptent pas lâcher le morceau et vont user de tous les moyens dont ils disposent pour obtenir gain de cause. C’est seulement après avoir fait tout ce qu’il fallait faire sur le plan juridique qu’ils se résoudront à accepter la décision de justice.

Pour couronner le tout, le maire de Mermoz, Sacre-Cœur, Barthélemy Dias s’est fait arrêter pour injures et outrage à magistrat. Un autre problème pour les partisans du maire de Dakar qui vont encore devoir se mobiliser pour le sortir de là. En attendant, la bataille politique fait rage. Les déclarations pour fustiger la condamnation de Khalifa Sall se poursuivent tandis que le régime de Macky Sall est voué aux gémonies.

1 commentaire
  1. Mayday dit

    Aller dans google tapez”Emmanuel Macron n’est pas devenu Président par hasard…” pour mieux comprendre comment les loobys français ont fait élire le Macky et comptent le faire élire.
    Quand Wade dénonçait le complot, personne ne le croyait..

Les commentaires sont fermés.