Modern technology gives us many things.

Présidentielle 2019 : l’heure est venue de dialoguer

Le projet de loi sur le parrainage a été adopté par la majorité de l’Assemblée nationale malgré la polémique et les tensions qui ont précédé son vote. L’opposition ne s’avoue pour autant pas vaincue. Elle compte poursuivre la lutte par des moyens politiques. D’ailleurs, le président du Rewmi, Idrissa Seck, en conférence de presse, hier, après sa libération, a indiqué qu’il compte porter le combat devant la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Si l’on sait que l’instance sous-régionale a l’habitude de se déclarer incompétente sur les plaintes qui lui sont souvent soumises, il est fort à craindre que cette démarche n’ait pas un impact concret sur le parrainage qui va certainement être bientôt promulgué par le chef de l’Etat, Macky Sall. Il reste donc une dernière solution pour l’opposition de marquer son empreinte en opposant son veto sur certains points sur lesquels elle n’est pas d’accord ou qui sont confus pour elle.

En effet, il n’est pas encore trop tard pour l’opposition et le pouvoir de discuter des modalités d’application du parrainage. L’amendement qui a réduit le pourcentage des signatures à collecter par les différents candidats et son plafonnement à 1% est déjà une avancée positive. Mais, il faut que l’opposition accepte de faire des propositions ou contre-propositions autour d’un dialogue sincère. La politique de la chaise vide n’a jusque-là rien donné sinon à laisser la voie libre au pouvoir pour faire comme bon lui semble.

Il est temps, si vraiment c’est l’intérêt national qui les animent, que les politiciens mettent fin à cette tension perpétuelle qui a fini de désintéresser les Sénégalais des questions essentielles. Après la pluie, le beau temps, dit l’adage. L’heure est donc venue de dissiper les doutes, d’arrêter la confrontation et les fanfaronnades en direction de la Présidentielle.

Les commentaires sont fermés.