Modern technology gives us many things.

Présidentielle 2019 : Macky veut éliminer les opposants nuls

Le Sénégal s’apprête à aller vers une élection présidentielle riche en polémiques. Le pouvoir et l’opposition ne parviennent toujours pas à accorder leurs violons sur de nombreux points essentiels du processus électoral. D’aucuns pensaient que la caution, qui s’élève à 65 millions FCFA, serait la solution pour dissuader certains responsables politiques de se présenter mais l’opposition veut maintenant qu’elle soit réduite. Le régime qui est sûr de pouvoir la payer les yeux fermés campe sur sa position.

Mais ce n’est pas tout, le gouvernement veut également introduire le système des parrainages, ce dont le camp adverse ne veut pas entendre parler. L’opposition soupçonne le pouvoir de vouloir encore opérer une fraude massive comme lors des Législatives. Aussi, le dialogue s’en trouve-t-il bloqué.

Seydou Nourou Bâ, chargé d’arbitrer les différentes parties, a été obligé de soumettre la question à la société civile. Sauf que la mouvance présidentielle menace de porter la question à l’Assemblée nationale si la société civile échoue dans sa médiation.

Mais il faut se rendre à l’évidence, certaines candidatures sont vraiment vaines. En effet, les candidats, en leur for intérieur, savent qu’ils ne frôleront même pas les 1%…Alors pourquoi vouloir coûte que coûte se présenter ? Si c’est pour peser son poids politique, les élections locales et les Législatives peuvent parfaitement faire l’affaire. Il faut qu’au Sénégal, les politiciens arrêtent d’utiliser la politique pour faire du marchandage afin d’occuper des postes dans les gouvernements. C’est l’unique raison pour laquelle certains leaders s’entêtent à aller à la Présidentielle alors qu’ils ne pèsent pas lourd sur l’échiquier politique.

Les commentaires sont fermés.