Modern technology gives us many things.

Me Diaraf Sow, l’allié de Benno qui menace

L’élection présidentielle n’est plus loin et les chefs d’états-majors politiques en sont conscients. Et déjà, certains d’entre eux commencent, galvanisés par leurs bases, à se signaler pour réclamer plus de respect. Aussi, l’Alliance Démocratique pour une Afrique Émergente/Joowléene élève-t-elle la voix pour ne pas se faire piétiner surtout qu’elle a toujours défendu le Président Macky Sall contre les attaques dont il est souvent victime. En effet, Me Diaraf Sow et Cie reproche au chef de l’Etat son manque de courtoisie à l’égard de certains de ses alliés.
“Nous, Alliance Démocratique pour une Afrique Émergente/Joowléene, avons toujours défendue et encouragé les actions positives du Président de la République à l’égard du peuple. Ce serait malhonnête de nier qu’il en a pas”, commencent par dire Me Diaraf Sow et ses camarades avant d’ajouter : “Mais, malgré notre compagnonnage, nous avons mis l’accent sur la souffrance du peuple et les manquements de la politique des pouvoirs publics pour alléger les souffrances des populations, notamment en trouvant des solutions rapides aux problèmes liés à la pauvreté et au chômage des jeunes surtout aux problèmes des diplômes sans emploi (Lire les différents communiqué du Bureau Politique du parti disponible sur Xibaaru dont le dernier titré “Massacre de Boffa, l’ADAE/J indignée” dans lequel, le Bureau Politique a recommandé au Gouvernement d’éradiquer au plus vite les doléances des populations qui souffrent)”.
“ADAE/J n’a jamais nié qu’ il fallait soutenir le Gouvernement Dionne, ceci par la sincérité de son chef que nous respectons mais nous avons toujours dénoncé la sincérité de Macky Sall à entretenir une alliance sincère et d’égale dignité avec les partis alliés au même titre que l’arrogance de certains responsables du pouvoir au plus haut niveau dont son petit frère Aliou Sall”, martèle-t-ils. A en croire Me Sow, ils ont “toujours demandé au Gouvernement officiellement et officieusement de régler efficacement ces problèmes mais l’État semble n’avoir aucun programme pour le chômage croissant et la pauvreté extrême dont la famine qui guette le monde rural”.
“Nous avons toujours assumé, malgré tout notre ancrage à la coalition Benno Bokk Yakaar malgré l’indifférence de Macky Sall à trois correspondances que nous lui avons adressées. Ce qui est inélégant et irrespectueux. Qu’il a l’obligation de répondre à tout Sénégalais lui adressant une lettre, à fortiori un Chef de parti et un allié”, déplorent-ils dans une tribune reçu à Xibaaru. De ce fait, renseigne le document, “l’ADAE/J considère qu’un pouvoir sans considération à ses concitoyens qui n’a ni le sens du dialogue, ni l’élégance ni la courtoisie républicaine ne mérite que d’être combattu”.
“Ainsi, nous donnons 48 heures au Président de Benno Bokk Yakaar de prendre en compte nos revendications et s’expliquer sur cette attitude discourtoise et inélégante envers un parti allié”, avertissent-ils avant de faire dans la menace : “À l’expiration dudit délai, nous tiendrons une conférence publique ce samedi 20 janvier 2018 pour annoncer officiellement notre encrage dans le combat contre Macky Sall et son régime en perspective des élections de 2019 et des échéances futures dans l’optique d’un changement positif des conditions de vie des Sénégalais”.
“Dorénavant, en ma qualité de Secrétaire Général National d’ADAE/J, je mets en garde à tous les fans de Macky Sall infiltrés dans le parti qui servent de raccourcis vers leur mentor, de préparer leurs départs vers l’APR. Qu’à partir d’aujourd’hui, aucune tricherie ne sera tolérée. Soit on est dans le parti, soit on est dehors. Toutes les mesures idoines seront prises à cet effet”, menace Me Diaraf Sow.

Les commentaires sont fermés.