Modern technology gives us many things.

Présidentielle 2019 : BBY peut-il gagner avec les transhumants ?

La coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) a la peau dure, il faut en convenir. Sa mort a été annoncée dès le lendemain de la Présidentielle de 2012. Et pourtant, elle est toujours debout, prête à remporter d’autres batailles politiques. Cependant, il faut, là aussi, se rendre à l’évidence. Son électorat a terriblement chuté depuis. Pour cause, beaucoup de leaders, comme Idrissa Seck, Cheikh Bamba Dièye, Mansour Sy Djamil, entre autres, ont quitté ce compagnonnage.

Ce n’est pas tout, les grandes formations politiques qui la composent ont été très affaiblies par des crises internes ayant conduit à des différends irréconciliables. La majeure partie du temps, les frondeurs emportent avec eux un nombre considérable de militants. Ce sont Malick Gakou et Khalifa Sall qui ont le plus opéré une razzia dans Benno.

Entre temps, beaucoup de responsables politiques de l’opposition ont rallié le camp présidentiel.

BBY
Ces transhumants peuvent-ils faire gagner Macky Sall

Mais, pour beaucoup d’observateurs, ce sont des poids plume qui n’ont aucune base, donc d’un moindre apport pour le Président Macky Sall qui a vraiment besoin de massifier son camp. Ainsi donc, il lui faudrait une alliance stratégique capable d’assurer ses arrières. Ce, si l’on sait que même au sein de BBY, le comportement de certains responsables nuit plus qu’il ne rend service au Président Sall.

En tout cas, le chef de l’Etat n’hésite pas à faire publiquement des appels du pied à certains leaders et à donner des postes à ceux qu’il pense qu’ils peuvent lui poser des problèmes, histoire de leur clouer le bec. Et, apparemment, ça marche bien puisque certains de ses plus féroces détracteurs se retrouvés du jour au lendemain muets comme des carpes s’ils ne sont pas laudateurs à la limite.

Les commentaires sont fermés.