Modern technology gives us many things.

Pourquoi Touba n’a pas respecté la Parité ? La loi à Touba, c’est le Khalife…

Composé essentiellement de femmes qui sont majoritairement des illettrées, la société sénégalaise repose sur des normes et des réalités sociales, culturelles et religieuses.
Aujourd’hui, la femme veut être égale à l’homme, ce qui est impossible ; par compte, ce qui est souhaitable il faut mettre les personnes compétentes à la place qu’il faut. S’il s’agit des femmes qui sont plus compétentes que les hommes ou contrairement, il ne faut pas appliquer les 50/50, ce qui ne va pas de pair avec la philosophie musulmane. L’islam n’écarte pas la parité mais veut une parité objective qui veut que les responsabilités soient compatibles avec les aptitudes des personnes.
La confrérie mouride a une grande influence sur la population sénégalaise. Touba a aussi une autonomie financière venant de leur talibés. Comme c’est le pouvoir économique qui dirige le pouvoir politique, l’Etat est obligé de fermer les yeux sur la décision du khalife
La particularité de Touba aussi repose sur le « ndigueul ». C’est pourquoi les porteurs de pancartes qui défendent l’intérêt des femmes n’osent pas se prononcer sur le non-respect de la parité à Touba pour ne pas être banni ou rejeté par la société. Qu’on le veuille ou non Touba a une particularité.
Ce n’est pas un manque de volonté des femmes pour mener ce combat, mais ce sont les réalités socio culturelles et religieuse de la société sénégalaise qui ne leur permettent pas de s’opposer aux décisions du khalife parce que demain ce sont elles qui vont se retourner et replier vers les guides religieux pour avoir leurs bénédictions et prières.
Aujourd’hui même si on n’est pas mouride et on veut signifier quelque chose dans ce pays on est obligé d’adhérer ou de coopérer avec cette confrérie mouridya.
SEYNABOU DIENG KA pour xibaaru

Les commentaires sont fermés.