macky mimi 1 Après un an et demi de tâtonnements et de tergiversations, le Président Macky Sall vient de limoger son Premier Ministre Abdoul Mbaye pour confier la lourde charge à Mme Aminata Touré. Les premiers mots de celle-ci est de répondre efficacement à la demande sociale et d’en « accélérer la cadence ». Mais au vu de la crise socio-économique qui frappe le pays et de la configuration de ce gouvernement, le Sénégal semble  mal barré.

Ce semblant de remaniement ne peut en aucun cas cacher les dures réalités auxquelles sont confrontées les populations sénégalaises. Enlever quelques têtes pour les recaser dans d’autres prairies paradisiaques et en remettre de nouvelles pour satisfaire un certain clientélisme politique ne peut tenir lieu de remaniement pour « accélérer la cadence ».

D’ailleurs la posture bancale du Premier ministre annonçant sa nomination à la presse et au Peuple ne montre-t-elle pas déjà le poids exorbitant qui pèse sur ses frêles épaules même si elle essaie de le cacher par le timbre masculin de sa voix ?

Remaniement ou pas, les problèmes sont là et peinent à être résolus. Conséquence, cette expression populaire et tragi-comique mais qui résume à elle seule la souffrance des Sénégalais : « Reew mi dafa Macky ba Mareem ».

Le panier de la ménagère devient de plus en plus léger à cause de l’augmentation vertigineuse du prix des denrées; les jeunes diplômés chômeurs ont perdu tout espoir avec l’aveu d’échec du Premier ministre sortant ; les inondations ont fini par transformer beaucoup de quartiers de Dakar et des régions en mares aux grenouilles ; l’école et l’université sont toujours traversées par des crises récurrentes : non respect des accords avec les organisations syndicales, non orientation des nouveaux bacheliers, suppression de la généralisation de la bourse, volonté manifeste de la privatisation des universités avec l’augmentation hyperbolique des droits d’inscription au détriment des couches moyennes…etc.

Les Sénégalais qui ont porté le Président Macky Sall à la Magistrature Suprême pour alléger leurs souffrances voient ainsi leur rêve se transformer en illusion.

Il faut que le Président sache que ce n’est ni Benno Bokk Yaakaar, ni sa famille, encore moins son griot attitré où ses anciens bailleurs  qui ont été élus par le Peuple mais Macky Sall lui-même pour concrétiser les promesses tenues lors de sa campagne électorale. Tenir compte des intérêts de cette coalition et de l’influence de ses proches, c’est reléguer au second plan ceux du Peuple qui lui a porté toute sa confiance. Macky doit gouverner seul et assumer sa réussite ou son échec ou rendre le tablier pendant qu’il est encore temps, l’intérêt supérieur de la Nation en dépend. On ne peut plus se payer le luxe de perdre du temps avec des ministres  qui s’essaient à « l’auto-école » de la gestion étatique.

Comme dit l’adage, « plusieurs béliers ne peuvent partager le même enclos », de la même manière, le pouvoir ne se partage pas, surtout  avec des gens que le Peuple avait vomis et honnis il y a quelques années et qui commencent à reprendre du poil de la bête avec la politique de l’Autriche du Président de la République. Au moment où les régions de Fatick, de Kaolack et de Thiès sont coupées du reste du pays par les eaux pluviales, c’est M. Ousmane Tanor Dieng qui monte au créneau en exhortant le Gouvernement à un plan d’urgence alors que les autorités de tutelle se murent dans un silence assourdissant, c’est grave, et extrêmement grave.

Le pays a besoin d’être gouverné de main de maître à tous les niveaux par celui qu’il a librement et démocratiquement choisi et non par de seconds couteaux. La parade de la traque des biens mal acquis a fini par exaspérer tout le monde car elle ne peut pas se substituer à la promesse de résolution des problèmes cruciaux auxquels les populations sont confrontées.  Le Président doit marcher sur ses deux jambes au lieu de s’appuyer sur les béquilles poreuses des alliés de façade. Le Peuple ne saurait l’accepter et fera face le moment venu.

M. Mamadou SAM, professeur de Lettres Modernes.

E. mail : samhamady@yahoo.fr

PARTAGER