Modern technology gives us many things.

Pléthore des listes : Gadio soupçonne une volonté de sabotage

Le pôle alternatif 3e voie/Sénégal Dey Dem a tenu hier une conférence de presse pour présenter les partis et mouvements qui composent la coalition. Une occasion pour la tête de liste nationale, Cheikh Tidiane Gadio, de revenir sur le nombre exponentiel de listes retenues pour les élections législatives de juillet. Pour l’ancien ministre des Affaires étrangères, il est évident que c’est le multipartisme mal encadré qui est à l’origine du processus d’atomisation de la classe politique. La solution serait, selon lui, de regrouper les partis par affinité afin de ramener les 300 formations politiques au nombre de 10.

Mais par ailleurs, il reste soupçonneux. C’est comme si on cherchait à décourager les Sénégalais à aller voter. Parce que, souligne-t-il, le temps que l’électeur va mettre pour choisir 47 bulletins, ajouté au fait qu’il y aura dans le bureau de vote les 47 représentants des partis, mouvements et coalitions, sans compter les agents de l’administration, il y aura tellement de monde que cela va constituer un frein pour le bon déroulement des élections.

Quant au député Moustapha Cissé Lô, qui propose que l’électeur choisisse cinq bulletins et une fois dans l’isoloir qu’il choisisse celui qui l’intéresse, même s’il trouve bien que des Sénégalais fassent des propositions pour améliorer les choses, il estime tout de même que le compte n’est pas bon. D’abord, signale-t-il, le vote doit être secret, ensuite, si l’électeur s’aperçoit que la pile de bulletins de celui pour lequel il veut voter n’est pas entamé, il risque de se décourager et de changer son vote et dans ce cas, ce serait influencer le vote des électeurs.

Pour ce qui est de la solution du report, M. Gadio est foncièrement contre. Il estime que l’on doit respecter le calendrier républicain.

Les commentaires sont fermés.