eau 1« Deukeubi Daffa Mar  » (le pays a soif). Ce nouveau slogan est en vogue depuis que la capitale sénégalaise est privée d’eau.
Depuis dix jours, les populations vivent une situation qu’on pourrait qualifier de non-assistance à personne en danger.
De Senghor à Diouf en passant par Wade, le Sénégal n’est jamais resté dans une période aussi longue sans voir le liquide précieux couler de ses robinets.
eau 2Le manque de ” liguèye, khaliss, lek, fadiou, ” déprimait déjà les sénégalais jours après jours sans que des solutions concrètes ne leur soient proposées par les politiciens toutes tendances confondues. Comme si cela ne leur suffisaient pas comme souffrance, la SDE les ‘achève’ en les privant du liquide précieux, source de vie. La colère, la misère et le mécontentement deviennent de plus en plus galopants. L’eau qualifiée d’incolore, d’inodore et sans saveur est devenue introuvable, invisible et fait saliver. Cette situation carabinée a presque paralysé toute la capitale sénégalaise dans plusieurs domaines et secteurs d’activités : Bureaux, Hôpitaux, morgues, lieux de culte, marchés etc…
Les populations rencontrées dans les différentes artères de Dakar comparent l’attitude de la SDS comme un homicide volontaire. Notre reporter est allé à la rencontre des populations et vous a concocté une série de photos qui en disent long sur le calvaire des ménages sénégalais. Femmes et enfants sont les plus touchés. Faites vous-mêmes vos commentaires…
eau 3

Les habitants de Dakar et environs se bagarrent aux bornes fontaines pour obtenir une bouteille d’eau et les rares puits sont épuisés après dix jours de pompage sans arrêt

eau 4
Ils arpentent les rues de la capitale, matin, midi, soir, d’est en ouest, du nord au sud en quête du précieux liquide avec ustensiles, seaux, bassines, pots, bidons, bouteilles capables de contenir de l’eau.
eau 5

Les mots et maux des populations sont  » métina, gnigno sokhor, gni dougnou touss, ken faléwougnou, gnou gui beugue dè, ken diapalé wougnou, gnigno niak yeurmandé, ken wakhougnou massa thiono « , tahi nagnou damenagnou, kou mounoule baoul lou yahou yawa ».  

eau 6

 

 

 

 

 

 

 

 

eau 7

 

 

 

 

 

 

 

Photos et texte: Sidy Niang/Dakar.xibaaru.com 

PARTAGER