Modern technology gives us many things.

Le PDS traite le régime de Macky d’incapable

Le comité directeur du PDS, réuni hier à la permanence Oumar Lamine Badji, a entamé ses travaux en présentant ses condoléances aux pêcheurs de Saint Louis et à la famille de la victime, suite au décès d’un des leurs, mort tué par balles tirées par des garde-côtes d’un état voisin. Il souhaite également prompt rétablissement aux blessés.

Toutefois, Me Amadou Sall et Cie dénoncent “l’incapacité du régime de Macky Sall à défendre nos citoyens tant au sud qu’au nord du pays, en dépit de tout le bavardage et les fanfaronnades sur la défense de l’intégrité du territoire et la sécurité des populations”.

Par ailleurs, “le Comité Directeur rejette avec dédain les insanités et autres mensonges contenus dans un tract ordurier signé par le SEP de Benno BokYakaar. Il est, bien entendu, absolument faux de faire croire à l’opinion nationale et internationale que l’opposition est partie prenante de leurs discussions internes et de leur soi-disant audit du processus électoral. Il est ubuesque de voir la majorité présidentielle nous donner des leçons de « comportement républicain » et autres expressions qui n’ont plus aucun sens avec Macky Sall et son régime”.

Sur la situation sociale, les libéraux estiment que le régime “fait courir de graves risques à presque tous les secteurs de notre économie et menace dangereusement les secteurs de la santé et de l’éducation”. “Le Comité Directeur, tout en apportant son total soutien aux travailleurs, dénonce le mépris du gouvernement qui, après avoir librement signé des accords avec les syndicats refuse aujourd’hui de respecter ses engagements. Le gouvernement n’est pas dans son droit et notre parti doute de sa sincérité puisqu’il a déclaré publiquement être très liquide et dispose d’assez d’argent dans ses différents comptes. Si tel est le cas pourquoi tarde-t-il à respecter ses engagements ? Pourquoi réduit-il le pouvoir d’achat des travailleurs en augmentant les prélèvements ? les entreprises sont en banqueroute du fait que l’Etat, qui là aussi, ne paie pas ses dettes ?”, s’interrogent Oumar Sarr et ses camarades qui dénoncent aussi la situation dans l’agriculture avec, disent-ils, “l’échec de la campagne arachidière marquée par des milliers de bons aux paysans restés impayés suite à la faillite de la gestion Macky Sall.

Les commentaires sont fermés.