Modern technology gives us many things.

Crise au PDS…Karim tire les ficelles depuis le Qatar

Le Parti démocratique sénégalais (PDS) n’en a pas encore fini de ses problèmes internes. Avec l’exclusion de Modou Diagna Fada, Farba Senghor, Pape Samba Mboup, entre autres, on pensait que la formation libérale a réglé définitivement les tensions qui le minaient. Que nenni, avec l’élection présidentielle qui arrive, les démons de la division rôdent encore. Et cette fois, ce sont les cadres libéraux qui ont révélé les dissensions en son sein.

La réunion houleuse de la Fédération nationale des cadres libéraux, tenue avant-hier, en est la preuve. En effet, des pro-Karim ont voulu évincer le coordonnateur du FNCL, Abdoul Aziz Diop.

Depuis quelque temps, Abdoul Aziz Diop, ancien directeur de cabinet du ministre Oumar Sarr (coordonnateur du PDS) est soupçonné de rejoindre l’Alliance pour la République (APR) de Macky Sall. Et selon les Karimistes, Abdoul Aziz Diop a été récemment reçu par le président de la république Macky Sall…Une audience qu’il ne nie pas.

Et depuis lors, il est devenu le pestiféré que les Karimistes ne veulent plus voir trôner à la tête de la fédération des cadres libéraux (FNCL).

Et il se susurre que c’est Karim Wade, depuis Doha, qui tire les ficelles. « Du Qatar où il se trouve, Karim Wade est bien placé pour savoir qui sont ceux qui rencontrent nuitamment Macky Sall. C’est lui-même qui nous livre les noms des traîtres », souffle-t-on.

Ainsi donc, il ne serait pas étonnant de voir d’autres responsables accusés de rencontrer en catimini le Président Macky Sall. Mais dans quel but ?

Dégager du Parti de Wade, tous ceux qui seraient soupçonnés d’être des chevaux de Troie dans le PDS ?

En tout cas, Wade-fils semble déterminé à tenir son rôle en 2019 même si son retour qu’il a lui-même annoncé reste hypothétique.

Les commentaires sont fermés.